Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/09/2017

L'amitié est la première divinité à laquelle nous sacrifions

... Est-il besoin d'en trouver d'autres ? et pourquoi ? Est-ce une excuse pour nos mauvaises actions communes ? est-ce un bienfait pour notre bonheur ? En tout état de cause l'amitié mérite qu'on en prenne soin .

 Image associée

Qu'il en soit ainsi de l'amitié, infinie .

 

 

« A Ami Camp , Banquier

à Lyon

12 octobre [1762] à Ferney

Je prendrai monsieur chez M. Cathala les 420 louis et les 3600 livres en argent que vous avez eu la bonté d'envoyer pour moi à M. Cathala, comptant incessamment employer cette somme .

Je ne doute pas que M. de Laleu n'ait rempli ses engagements, pour le mois d'août 2200 livres ; pour le mois de septembre 2880 ; et ainsi de suite . Je vous supplie de vous en faire informer . Je vous prierai aussi d'avoir la bonté de payer le sieur Franc à qui je crois devoir 190 livres .

M. le maréchal de Richelieu n'a pas été mécontent du séjour qu'il a fait ici . Nous aurions bien voulu vous avoir pour spectateur de nos fêtes, et partager avec vous nos plaisirs . L'amitié est la première divinité à laquelle nous sacrifions .

V.1

Je vous remercie beaucoup, mon cher correspondant, de vos six cents livres de frumental . Pourriez-vous en faire encore ajouter trois cents autres ? Je vous serais bien obligé . »

1 Après l’initiale qui est au bas de la première page, V* a ajouté « t.s.v.p. »