Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/03/2018

Jouissez maintenant du repos

... Vous tous, humains et bêtes, qui avez montré que le monde paysan français, ce n'est pas de la gnognote .

 

« A Anne-Rose Calas

Tous ceux qui ont eu le bonheur, madame, de vous servir dans une affaire si juste doivent se féliciter également . Vous savez que je n'ai jamais douté de l'évènement de votre procès . Il me paraît que le Conseil du roi est engagé à vous donner satisfaction entière, en obligeant les juges de Toulouse d'envoyer la procédure et les motifs . Jouissez maintenant du repos . Je vous fais les plus tendres et les plus sincères compliments aussi bien qu'à mesdemoiselles vos filles . Vous vous êtes conduite en digne mère et en digne épouse, et on doit vous honorer autant qu’on doit abhorrer le jugement de Toulouse . Songez pour votre consolation que l’Europe entière réhabilite la mémoire de votre mari . Vous êtes un grand exemple au monde . Je serai toujours avec tous les sentiments qui vous sont dus, madame, votre très humble et très obéissant serviteur
Voltaire .

15è mars 1763 1

 

Observez, madame, que l’ordre au parlement de Toulouse d'envoyer les procédures 2 est une espèce de flétrissure pour lui, et que cet article vous donne une victoire entière ; aussi n'a-t-il pas passé d'une voix unanime, comme l'ordre d'envoyer les procédures . Regardez donc votre mari et votre famille comme entièrement justifiés aux yeux du roi, du Conseil, et de toute l'Europe . Le reste ne sera qu’une discussion de procédures et ne consistera que dans les formes juridiques, et quelque chose qui arrive soyez très sûre que tout le public sera pour vous .

Je félicite M. Dumas, je l'embrasse de tout mon cœur, je n'ai point de termes pour lui marquer mon estime . »

1 L'édition Lettres curieuses est sans date ; l'édition Coquerel est seule à donner le post scriptum .

2 Une main contemporaine a remplacé ces deux mots sur le manuscrit par les motifs . Cette correction est légitime . V* distingue en effet les procédures et les motifs de l’arrêt ; voir lettre du même jour à de Rebecque .