Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/11/2018

ce sont des bagatelles qui échappent, qui font l'amusement de la société pendant quelques jours et dont on ne se souvient plus

... Qu'il me soit permis de vous montrer/faire écouter Geek bagatelles qui vous prend à rebrousse-poils, c'est le moins que je puisse dire . Fans de Beethoven, vous allez  dire que ce n'est qu'Halloween qui joue les prolongations, et allez vite en consultation chez votre O.R.L. Smartphone et harmonie sont bien décidément inconciliables .

 https://www.youtube.com/watch?v=Qmm_tVa-vm0

Aussi, je vous donne volontiers et recommande un antidote de qualité en compagnie de cet homme exemplaire, Camille Gauthier, merrandier,  modèle de  simplicité qui réconcilie avec le vrai bon travail et la vie : https://www.youtube.com/watch?v=jsei4x9uXH4

 

Cet homme fait plus de bien à l'humanité que ces vedettes people qui grouillent aujourd'hui .

 

 

« A Adrien-Michel-Hyacinthe Blin de Sainmore

Au château de Ferney par Genève

11 novembre 1763 1

Les vieillards malades et presque aveugles sont, monsieur, de mauvais correspondants . Je n'ai conservé aucune de ces pièces fugitives dont vous me parlez ; ce sont des bagatelles qui échappent, qui font l'amusement de la société pendant quelques jours et dont on ne se souvient plus . On recueillait autrefois ces petits ouvrages du temps de Voiture et de Sarrazin quand ils étaient rares ; mais à présent on en est inondé . Si j'en retrouve quelques-uns, je me ferai un plaisir de vous les communiquer, quelques indignes qu'ils en soient 2.

J'ai l'honneur d'être bien véritablement, monsieur, votre très humble et très obéissant serviteur

Voltaire. »

1 L'original signé est passé à la vente Alfred C. Meyer à New York en décembre 1943 . L'édition William C. Holbrook , « Voltaire and Blin de Sainmore : an unpublished Voltaire letter », 1934, date de 1768 d'après une lecture fautive . La lettre à laquelle V* répond n'est pas connue .

2 Blin de Sainmore avait dû solliciter le concours de V* pour la composition de son Élite des poésies fugitives, 1764-1770 (voir par ex . : https://reader.digitale-sammlungen.de/de/fs1/object/display/bsb10090873_00009.html

). Lorsque Blin de Sainmore et son collaborateur Luneau de Boisgermain publièrent les deux derniers volumes, 1769-1770, ils contiennent près de quatre vingts poésies de V*.

Voir : http://data.bnf.fr/12207208/adrien-michel-hyacinthe_blin_de_sainmore/

et : https://fr.wikipedia.org/wiki/Adrien-Michel-Hyacinthe_Blin_de_Sainmore

et : https://www.idref.fr/030710839

Voir : http://data.bnf.fr/fr/12207206/pierre-joseph-francois_luneau_de_boisjermain/

et : http://dictionnaire-journalistes.gazettes18e.fr/journaliste/533-pierre-luneau-de-boisjermain

et : https://fr.wikipedia.org/wiki/Pierre-Joseph_Luneau_de_Boisjermain

Écrire un commentaire