23/09/2014

Vous êtes parti dans le temps où nous avions le plus besoin de vous

...

 

 

 

« A Joseph-Louis de Ponte, comte d'Albaret 1

Aux Délices , 16 août [1759]2

L'oncle et la nièce, monsieur, devraient avoir répondu plus tôt à la lettre dont vous les avez honorés, mais l'oncle était malade et la nièce apprenait son rôle . Vous êtes parti dans le temps où nous avions le plus besoin de vous . Nous avons un petit théâtre à Tournay, et hors moi tous les acteurs se portent bien . Tous vous regrettent, tous disent que sans vous on n'aura qu'une troupe médiocre . Mais on vous regrette encore davantage dans la société . Vous en faisiez l’agrément . La bonne compagnie de Turin qui vous possède, ne vous permettra pas de la quitter pour venir nous voir . Nous le sentons avec douleur, mais si jamais vous revenez sur les bords de notre lac, n'oubliez pas ceux qui sont pénétrés pour vous de tous les sentiments que vous méritez . Comptez nous parmi ceux qui vous sont le plus dévoués , et soyez persuadé surtout de l'attachement tendre et respectueux du solitaire et du malade .

V. »

1Le comte d'Albaret est vraisemblablement Joseph-Louis de Ponte, comte d'Albaret (fils d'Antoine-Marie, intendant de Roussillon, mort en 1750) ; il a été l'hôte de Voltaire en 1758.

Voir page 56 : http://books.google.fr/books?id=bWvrRdG_EOwC&pg=PA56&dq=Joseph-Louis+de+Ponte,+comte+d'Albaret&hl=fr&sa=X&ei=nIgdVJCIJcPPaPD9gtAF&ved=0CCIQ6AEwAA#v=onepage&q=Joseph-Louis%20de%20Ponte%2C%20comte%20d'Albaret&f=false

2 Date fixée, entre autres considérations, par une lettre de Théodore Tronchin à d'Albaret, du 16 octobre 1759, où on peut lire : « On jouera samedi à Tournay la tragédie de Cassandre . M. de Chauvelin vous en dira des nouvelles », ce qui indique que le comte est un des familiers du théâtre de Voltaire .

 

22/09/2014

Finalement je suis toujours disposé à sauver cet imbécile

...

 

 

 

« A Jean Vasserot de Châteauvieux

[août 1759]

Voici une autre affaire . Mme de La Bâtie fait subhaster 1 tout le domaine Valavran .

Puis-je avoir au moins en antichrèse 2 les prés de Betens sans que Mme de La Bâtie m'attaque  ?

Si je prends ces prés, la terre de Valavran ne vaut plus rien . Avec quoi pourrait-on y entretenir des bestiaux ?

Acheter tout Valavran, cela m'est impossible . Je ne veux point payer des lods et ventes, des centièmes deniers, etc.

D'ailleurs que faire de cette terre ? Elle ne rapporte pas 450 livres de France annuellement . Sur ces 450 livres il faut payer le dixième , la capitation et la taille . Il ne revient pas 250 livres par an à ce pauvre Betens . [Avo]uez mon cher Cicéron que Betens a fait de bonnes affaires .

Finalement je suis toujours disposé à sauver cet imbécile . Mais en lui prêtant sans intérêt, en étant subrogé à la dette envers Choudens, je veux être sûr de jouir des prés et de n'avoir point de procès . On me dit que le procès est inévitable .

Il vaudrait beaucoup mieux que le procureur de Mme de La Bâtie s'arrangeât avec Betens . J'ai l'honneur de vous l'envoyer . »

1« Vente à cri public, par autorité de justice, au plus offrant et dernier enchérisseur . »

 

21/09/2014

Le patient sera encore quelques jours en prison . Cela ne le rendra pas plus actif

...

 

 

 

« A Jean Vasserot de Châteauvieux

[août 1759]

Il faudra donc que Betens m'envoie quelque garçon notaire, mon cher Cicéron . Il est juste qu'au préalable le dit Betens déclare de bonne foi toutes ses dettes, et ce qu'il paye de dixième, et de taille , et d'autres menus droits . Il déclare aujourd'hui une dette, demain, il en déclare une autre, et après-demain on en trouve une troisième . Il ne donne aucune instructions . Il n'a personne qui en donne pour lui . Comment transiger avec un tel homme ?

J'ai fait prier Mme la générale de Donop 1 votre tante par son procureur de vouloir bien différer . J'attends ses ordres . Le patient sera encore quelques jours en prison . Cela ne le rendra pas plus actif . Mon cher Cicéron, v[otre] compassion vous coûte bien des som[mes]. »

 

20/09/2014

Les sottises des hommes vous font perdre un temps précieux

...

 

 

 

« A Jean Vasserot de Châteauvieux

[août 1759]

Allons donc, je ferai ce que veut mon Cicéron . Je garderai mon argent, je ne donnerai que les 4375 livres de France . Vous avez fait œuvre pie d'aller consoler un Samaritain incarcéré par un Juif.

Je vous donnerai un billet portant promesse de payer dans un mois ou 15 jours 4375 livres de France moyennant quoi il me cèdera tout le plus de foin qu'il pourra et gardera tout le reste .

Choudens me remettra son contrat usuraire avec Pasteur .

Je crois que Choudens ayant passé en France l'acte de vente de son domaine doit passer l'acte de subrogation en France, ou du moins articuler dans l'acte à Genève qu'il se soumet à la juridiction de France .

Voilà bien des peines que vous vous donnez . Les sottises des hommes vous font perdre un temps précieux . Vous vous payez par le plaisir de faire du bien . Quel exemple [pour ] les prêtres ? Que je vous aime !1

S'il veut me céder tout son foin il y en a je crois pour environ 350 livres de France par an .

Je lui donnerais 2400 livres .

Je serais payé en 7 ans ou à peu près .

Cela serait plus convenable à un homme de mon âge que d'avoir l'insolence de stipuler pour onze ans .

Pauci quos aequus amavit 2. »

1 C'est ici la fin de la première page du manuscrit olographe, et le bas du papier est abimé .

2 Il y en a peu que [Jupiter] a aimés à l'égal de ceux-là . Virgile fait allusion à quelques privilégiés à qui Jupiter a permis de visiter les Enfers ; Enéïde, VI, 129 .

 

19/09/2014

en cas que ces propositions lui paraissent convenables

...

 

 

 

« A Jean Vasserot de Châteauvieux

[août 1759]

Monsieur de Châteauvieux est prié de vouloir bien examiner cette réponse aux nouvelles instances du sieur Betens, et d'avoir la bonté de la lui faire communiquer, en cas que ces propositions lui paraissent convenables 1. »

1 Réponse affirmative de Betens .

 

18/09/2014

il faudrait que tout fût fait dans quinze jours, après quoi nous ferons autre chose

... Oui, mais quoi ?

Peigner la girafe ?

Résorber le chômage, enfin ?

Faire en sorte que les Restos du coeur aient les moyens de secourir les nécessiteux

What else ?

 

 

« A Gabriel Cramer

[vers le 15 août 1759]

Pour me consoler de la bataille perdue 1 imprimons vite, la victoire de Pultava 2. Mon cher éditeur russe ne perdons pas un moment, écrivez à Paris pour la carte de Russie, que Brémon dépêche le Prut, il faudrait que tout fût fait dans quinze jours, après quoi nous ferons autre chose . Si vous avez des nouvelles faites-nous en part . »

1 Bataille de Minden .

2 Allusion à un épisode de l'Histoire de l'empire russe sous Pierre le Grand en cours d'édition .

 

17/09/2014

Il faut se nourrir de son blé, se chauffer de son bois et manger ses poulets en plaignant le genre humain qui n'a pas le sens commun

... Et qui se jette sur le dernier gadget d'Apple en perdant du temps, et de l'argent . Gogos à gogo, le monde est plein de jobards (qui enrichissent Steve J... !)

 

 

 

« Au président Germain-Gilles-Richard de Ruffey

à Dijon

Aux Délices 15 août [1759]

Il y a longtemps mon cher président, que M. Tronchin est informé qu'il doit payer . Nous n'y faisons pas tant de façon . Quand M. Lebault m'envoie de son burgundien 1 il tire sur Tronchin sans que je m'en mêle . Vous auriez été payé sur un simple ordre de votre part . Je vous demande pourtant pardon de la petite inadvertance . Vous n'avez qu'à faire mettre l’adresse de M. Robert Tronchin sur le billet de change, et toute loi sera accomplie . Il faudra je crois vivre dorénavant de ses terres . Cette copie de la bataille d'Oested 2 que M. de Contades vient de nous donner, pendant qu'on prépare ce dangereux embarquement, va nous mettre tous à la besace . Il faut se nourrir de son blé, se chauffer de son bois et manger ses poulets en plaignant le genre humain qui n'a pas le sens commun . Interim vale .3 »

1 Néologisme voltairien pour désigner le vin de bourgogne .

2 Höchstädt ; c'est la bataille qui est connue en Angleterre comme celle de Blenheim (13 août 1704, pendant la guerre de succession d'Espagne).Voir : http://fr.wikipedia.org/wiki/Bataille_de_H%C3%B6chst%C3%A4dt_%281704%29

3 Entre temps porte toi bien .