Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/07/2016

Ne pourriez-vous pas nommer des commissaires pour examiner chacun de mes commentaires ?

... Non ? je ne le mérite pas ? je ne suis pas assez subversif ? M. Cazeneuve, merci, vous me rassurez, j'ai eu peur un instant de m'être radicalisé à l'insu de mon plein gré .

Eh ! Mme Sandra Bertin , je n'ai qu'une crainte, c'est que vous témoigniez en ma faveur . Comme toujours, qui n'entend qu'une cloche n'entend qu'un son , et gare aux fêlées qui sonnent faux .

 Afficher l'image d'origine

On vous a à l'oeil !

 

 

« A Charles Pinot Duclos

21 auguste 1761

J'ai eu l'honneur, monsieur, de vous adresser l’Épître dédicatoire à la compagnie, la préface sur Le Cid, le commentaire perpétuel sur Cinna et les Horaces ; voici le commentaire sur Le Cid . M. l'abbé d'Olivet en a un qui est un peu plus ample, mais il sera aisé de rendre les deux exemplaires conformes, quand on aura eu la bonté de me les renvoyer . MM. Cramer n'attendent plus que la sanction de l'Académie pour commencer l'impression . Mon parti est pris de commenter toutes les tragédies . Il y aura six ou sept gros volumes, ou huit in-quarto . Comme j'ai fixé le prix à deux louis d'or, il y aurait beaucoup de perte au lieu de bénéfice pour Mlle Corneille, sans le secours que le roi nous donne et sans la générosité des premiers de la nation .

Je ne me mêlerai en aucune façon de ce qu'on appelle improprement souscriptions 1. Quiconque voudra avoir le livre n'aura qu'à envoyer son nom au libraire de l'Académie ou au portier de l'Académie, ou écrire directement à MM. Cramer . Je donnerai mon temps, mon travail, et mon argent, pour cette entreprise et dès que les Cramer auront commencé, le public aura un volume tous les trois mois . Je vous demande en grâce de seconder mon zèle .

Ne pourriez-vous pas nommer des commissaires pour examiner chacun de mes commentaires ? Il me semble que M. Saurin pourrait nous rendre de grands services . Mais il n'y a pas un moment à perdre . Songez que j'ai soixante et huit ans , que je n'ai qu'un souffle de vie et que si je mourais inter opus 2, l'ouvrage irait comme moi à tous les diables .

Je vous embrasse de tout mon cœur . »

1 Improprement en effet, car le mot de souscription implique proprement une donation ; V* écrit lui-même à la fin des Instructions à Antoine-Jacques Rustan : « Vous vantez avec justice des exemples de bienfaisance que les Anglais ont donnés, et des souscriptions qu'ils ont ouvertes en faveur de leurs ennemis mêmes. » . Voir page 181  : https://books.google.fr/books?id=JQ8-AAAAYAAJ&pg=PA171&lpg=PA171&dq=Instructions+%C3%A0+Antoine-Jacques+Rustan&source=bl&ots=SOUmhlLfFI&sig=UO5vDUAB_uf96ErMxlmYbkN75ZI&hl=fr&sa=X&ved=0ahUKEwjUqJaBxI_OAhXBAxoKHZgbA1oQ6AEIJzAA#v=onepage&q=Instructions%20%C3%A0%20Antoine-Jacques%20Rustan&f=false

2 En pleine tâche .

 

Écrire un commentaire