Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/08/2016

Rien ne se fait sans un peu d'enthousiasme

... Qui permet de porter remède à la réflexion qui vient deux lignes plus loin !

Et je pense que Voltaire est un modèle enthousiasmant .

Lui qui serait un vif commentateur des Jeux olympiques et des exploits sportifs, lui qui contrairement à ce que beaucoup pensent n'était pas un intellectuel bureaucrate, mais un vif-argent de corps comme d'esprit . 

 Afficher l'image d'origine

 

 

« A Charles-Augustin Ferriol, comte d'Argental

Ferney 31è august [1761] 1

On est un peu importun, on présente Pompée aux anges, accompagné d'une lettre à monsieur le secrétaire perpétuel, lequel a renvoyé les Horaces avec quelques notes académiques . Mes anges sont suppliés de donner Pompée avant Polyeucte . Je traite Corneille tantôt comme un dieu, tantôt comme un cheval de carrosse ; mais j'adoucirai ma dureté en revoyant mon ouvrage ; mon grand objet, mon premier objet, est que l'Académie veuille bien lire toutes mes observations comme elle a lu celles des Horaces . Cela seul peut donner à l'ouvrage une autorité qui en fera un ouvrage classique . Les étrangers le regarderont comme une école de grammaire et de poésie .

Mes anges rendront un vrai service à la littérature et à la nation, s'ils engagent tous leurs amis de l’Académie et les amis de leurs amis à prendre mon entreprise extrêmement à cœur . Il faut tâcher que tout le monde en soit aussi enthousiasmé que moi . Rien ne se fait sans un peu d'enthousiasme .

Quand joue-t-on Le Droit du seigneur, et qui joue ?

Tout va-t-il de travers comme de coutume ?

Puis-je supplier mes anges de présenter mes respects à M. et à Mme de Courteilles 2 à qui j'adresse si souvent de si gros paquets ? »

1 L'édition de Kehl omet la dernière phrase, suivie par toutes les éditions .

2 Dominique-Jacques- Barberie de Courteilles , ex-ambassadeur de France en Suisse, mari de Madeleine Fyot de La marche, fille de Claude-Philippe Fyot de La Marche, ancien premier président du parlement de Dijon qui viendra chez V* le mois suivant .

 

Écrire un commentaire