Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/04/2017

Pardonnez à un pauvre malade, s'il ne vous dit pas avec plus d'étendue combien il vous estime

... Si peu !

Déclaration valable pour neuf des onze candidats à la présidence .

Pauvre malade ! C'est effectivement avec un mental très atteint que se termine bientôt pour moi cette période électorale (en attendant les législatives), mental atteint et c'est peu dire  après tant de bourrage de crâne, de demi-vérités, de vrais mensonges, de quelques idées qui tiennent la route, de combats stériles et simulés .

 Pauvres malades ! ainsi sont ces quelques-uns qui prennent leurs vessies pour des lanternes éclairant le monde et qui crient haut et fort "je serai au deuxième tour" ; on connait le déni de grossesse, le déni de fourvoiement existe aussi, tout comme l'égo surdimensionné .

 Résultat de recherche d'images pour "mon estime"

 

 

« Au comte Filipo Mazzuchelli

à Brescia

Lombardia

Aux Délices, par Genève 4è juin 1762 1

J'étais très malade, monsieur, lorsque je reçus l'honneur de votre lettre et votre dissertation ; je suis encore dans un état bien douloureux ; il m'empêche de vous répondre de ma main, mais il ne m'empêche pas de sentir tout votre mérite , j'y suis aussi sensible qu'au plaisir que m'a fait votre ouvrage . Pardonnez à un pauvre malade, s'il ne vous dit pas avec plus d'étendue combien il vous estime . J'ai l'honneur d'être avec tous les sentiments qui vous sont dus, monsieur, votre très humble et très obéissant serviteur

Voltaire

gentilhomme ordinaire de la chambre du roi . »

 

Écrire un commentaire