Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/09/2019

prier mon grand acteur de remettre au principal conjuré la drogue en question, et de ne la montrer à personne au monde

... Promis, juré, craché, il n'y aura pas de contrôle anti-dopage pour la course à la mairie de Paris , tous les coups sont permis, "c'est mathématique" comme dirait -justement ou pas- Cédric Villani . Ce dernier nous ayant gratifié d'un discours à la "moi président !" aura-t-il le même sort que Fanfoué de Tulle, succès et décadence ?

http://www.topito.com/top-trucs-cedric-villani-paris

http://media.topito.com/wp-content/uploads/2019/09/arr%C3%AAt%C3%A9-municipal-600x401.jpg

 

 

 

« A Henri-Louis Lekain

[18 juillet 1764] 1

Le petit jésuite me charge de prier mon grand acteur de remettre au principal conjuré la drogue en question, et de ne la montrer à personne au monde . On prétend que si les autres avaient joué aussi bien que mon grand acteur, si Pompée avait été rendu avec une douleur sombre et terrible, si, etc., la chose eût été plus intéressante . L'ex-jésuite dit qu'il réparera ce petit mal .

L'ami de l'ex-jésuite fait mille tendres compliments à mon grand acteur. »

1 L'édition Cayrol la date du 30 juin 1764 . Elle est datée ici par les références à l'échec d'Octave et par le fait que cette lettre est celle que V* annonce comme enclose dans la lettre du 18 juillet 1764 à d'Argental : http://www.monsieurdevoltaire.com/2014/08/correspondance-annee-1764-partie-24.html

Il existe par ailleurs une lettre à Lekain du 30 juin 1764 : http://voltaireathome.hautetfort.com/archive/2019/08/16/il-faut-pardonner-a-un-jeune-homme-qui-cherche-a-tirer-tout-le-parti-possib.html

Écrire un commentaire