Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/11/2020

Les avis sont toujours des objets de dissertation qui exigent plutôt des entretiens que des lettres

...

 

« A Adrien-Michel-Hyacinthe Blin de Sainmore rue et près des Capucines

à Paris

Genève 10è juillet 1765

Vous pardonnez sans doute, monsieur, à un vieillard malade, les délais que son triste état le force de mettre à ses réponses . J'ai lu avec un extrême plaisir l'héroïde que vous avez bien voulu m'envoyer 1. Vous me demandez des avis, ils sont assez inutiles quand l'ouvrage est imprimé, et d'ailleurs vous n'en avez pas besoin . Les avis sont toujours des objets de dissertation qui exigent plutôt des entretiens que des lettres . Vous ne me parlez point de l'édition de Racine ; je souhaite que ceux qui se sont chargés de cet ouvrage aient autant de goût que vous . Pardonnez à mon triste état si ma lettre n'est pas plus longue . J'ai l'honneur d'être avec toute l'estime que je vous dois, monsieur, votre très humble et très obéissant serviteur .

V. »

1 Selon une note de Blin sur une copie de sa main, il s'agit d'une nouvelle édition de la Lettre de Biblis à Caunus son frère, 1765 . Voir : https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k5438810d.texteImage

Écrire un commentaire