Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/08/2016

Malheur aux hommes publics, et aux ouvrages dont on ne lit mot !

... Mon cher Voltaire, tu ne crois pas si bien dire ! Je fais des voeux pour que cette malédiction se réalise .

13 candidats à la primaire Les Républicains, mais il y a un battage médiatique qui m'écoeure pour parler du non évènement qu'est la candidature de Zébulon Ier et son programme ( racoleur, si on est dénué de mémoire et de tout sens moral)

http://www.la-croix.com/France/Politique/Presidentielle-2...

44 candidats déclarés en mai 2016 : http://www.sudouest.fr/2016/05/02/presidentielle-2017-qui...

et je ne sais combien ont rejoint les rangs des partants . Je suis estomaqué qu'une troupe pareille veuille se sacrifier pour le bien de la France et de ses citoyens . Il y a des barjots, c'est sûr et certain, et ces barjots ne sont peut-être pas ceux dont on parle le moins, il y a des vieux chevaux de retour qui auront  l'occasion de sortir enfin  de l'écurie et nous prouver qu'ils ne sont pas morts, même si leurs idées ont plus de rides que les fesses de Bernadette C* (ou de son chien ), des célébrités, des connus de leur concierge et de leur mère, et tout le toutim .

 Permettez que je vous se présente le général Didier Tauzin : https://rebatirlafrance.fr/ , garde à vous ! repos ! "Un principe intangible : tout doit être mis au service de l'homme et de son développement intégral.", voilà un état d'esprit qui au moins mérite le respect ; peut-être trop difficile à suivre dans un monde où le fric est maître ; dommage  !

Afficher l'image d'origine

Max', trouve-moi un candidat qui soit d'accord avec toi ! au choix , pochette surprise : http://www.linternaute.com/actualite/politique/1318962-le...

 

 

 

« A Charles-Augustin Ferriol, comte d'Argental

Il n'y a point de poste par laquelle je n'envoie quelque tribut à mes anges .

Voici Médée . Vous êtes suppliés de vouloir bien l'envoyer à notre secrétaire perpétuel, quand elle vous aura bien ennuyés .

J'ose encore vous supplier de vouloir bien faire donner le paquet ci-joint à Mme du Deffand .

Je suis bien aise que Mlle Gaussin joue à son âge un rôle de petite fille ; cela me fait croire qu'il est permis de faire des sottises au mien . Ne joue-t-on pas à présent la nouvelle sottise du Droit du seigneur ? est-il sifflé ? il est sûrement critiqué, et il faut qu'il le soit . Malheur aux hommes publics, et aux ouvrages dont on ne lit mot ! L'oncle et les deux nièces baisent le bout de vos ailes.

Qu'est devenue l'affaire de MM. Titon père et fils 1? Vous ne me dites jamais rien, et je m'intéresse à tout . »

1 Sur cette affaire obscure, d'un intérêt limité, voir le Journal encyclopédique, Bouillon, 15 mars 1762, II, iii, 157 .

 

 

 

Écrire un commentaire