Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/02/2017

Maudit soit le marchand qui est cause que nous buvons du café détestable

...El senor gringo heureusement est là avec sa commère Grand'Mère pour relever le niveau ; les capsules Clooney and C° donnant de la pisse d'âne pour le prix d'un grand cru millésimé , ne reste que le plaisir de l'avoir aussitôt dit aussitôt fait, sans plus . Fast food, fast coffee : néfastes !

 Résultat de recherche d'images pour "café capsules détestable"

Tout juste bons pour jouer aux dames

 

 

« A Ami Camp,

Banquier

à Lyon

Ferney 26 février [1762] 1

Maudit soit le marchand qui est cause que nous buvons du café détestable . Vos bontés monsieur répareront le tort que nous fait la négligence de ce Lyonnais . Voulez-vous bien avoir la bonté de me faire un autre plaisir ? c'est de prier la personne qui est chargée de mes deux lettres de change sur les intendants des ducs de Richelieu et de Villars de se présenter chez l'un et chez l'autre pour être payée . L'un et l'autre mandent qu'ils acquitteront ces lettres au commencement de mars . Elles sont l'une et l'autre de 3000 livres chacune . Je vous supplie de vouloir bien envoyer cent louis chez M. Cathala la première semaine de mars . On ne défalquera les dépenses que dans les mois suivants . Je ne crois pas que la lettre de change de 2400 livres pour de Croze ait lieu sitôt . Si je la donne je vous supplierai de lui faire honneur . Vous a-t-on mandé que Mme de Pompadour 2»

1 Date complétée par Camp .

2 V* a laissé la lettre incomplète, sans formule ni signature .

 

Écrire un commentaire