Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/03/2017

On prétend que trois juges ont protesté contre l’arrêt ; cette aventure me tient au cœur ; elle m’attriste dans mes plaisirs, elle les corrompt

... Non, il ne s'agit pas ici de Fanfoué Fillon qui lui, au contraire , s'estimant au-dessus des lois, dit que les trois juges désignés sont à la solde du gouvernement, et leur reproche leur célérité, leur parti pris . As-tu jamais intercédé, toi châtelain nanti, auprès d'un juge pour faire sursoir à une expulsion de domicile ? non, que je sache ; alors vaux-tu mieux que ceux qui se retrouvent dehors faute d'argent ?

Mon cher petit bonhomme aux sourcils broussailleux, tu nous déclare avec emphase que tu ne te retireras jamais, mais cela nous le savions déjà, et Pénélope aussi : bilan cinq enfants !

 Voltaire défendrait-il Fillon ? et Marine la harengère ? Non ! je ne crois pas .

 

sarko fillon.png

Bien avant le Salon de l'agriculture 2017, Fillon connaissait l'amour vache .

 

 

« Au cardinal François-Joachim de Pierre de Bernis

A Ferney, le 25 mars [1762]

Permettez, monseigneur, que ce vieux barbouilleur vous remercie bien sincèrement du plaisir qu’il a eu. Sans vos bontés, sans vos conseils, mon œuvre de six jours eût toujours été le chaos : permettez que je fasse lire à Votre Éminence la petite relation historique que j’envoie à M. le duc de Villars 1. Quand elle l’aura lue, si tant est qu’elle daigne lire un tel chiffon, un peu de cire mis proprement sous le cachet par un de vos secrétaires rendra le paquet digne de la poste. Voilà de plaisantes négociations que je vous confie.

Je profite de tous vos conseils ; je me donne du bon temps, peut-être un peu trop, car il ne m’appartient pas de donner à souper à deux cents personnes. J’ai eu cette insolence.  Nota bene que nous avions deux belles loges grillées. Nous avons combattu à Arques : où était le brave Crillon ?2 pourquoi était-il à Montélimar 3?

Voulez-vous, quand vous voudrez vous amuser, que je vous envoie le Droit du Seigneur ? Cela est gai et honnête ; on peut envoyer cette misère à un cardinal. Je ne dis pas à tous les cardinaux, Dieu m’en garde : Pauci, quos æquus amavit Jupiter 4. 

J’ai encore à vous dire que je suis très soumis à la leçon que vous me donnez de ne point lire, ou de ne lire guère, tous ces livres où des marquis 5 et des bourgeois gouvernent l’État. Connaissez-vous, monseigneur, la comédie danoise du Potier d’étain 6 ? c’est un potier qui laisse sa roue pour faire tourner celle de la fortune, et pour régler l’Europe . On lui vole son argent, sa femme, sa fille, et il se remet à faire des pots.

Oserai-je, sans abandonner mes pots, supplier Votre Éminence de vouloir bien me dire ce que je dois penser de l’aventure affreuse de ce Calas 7, roué à Toulouse pour avoir pendu son fils ? c’est qu’on prétend ici qu’il est très innocent, et qu’il en a pris Dieu à témoin en expirant. On prétend que trois juges ont protesté contre l’arrêt ; cette aventure me tient au cœur ; elle m’attriste dans mes plaisirs, elle les corrompt. Il faut regarder le parlement de Toulouse, ou les protestants, avec des yeux d’horreur. J’aime mieux pourtant rejouer Cassandre, et labourer mes champs. Oh ! le bon parti que j’ai pris !

Le rat retiré dans son fromage de Gruyère souhaite à votre très aimable Éminence toutes les satisfactions de toutes les espèces qui lui plairont ; il est pénétré pour elle du plus tendre et du plus profond respect.»

3 Où habitait Bernis .

4 Il en est peu qu'aima Jupiter favorable ; Virgile, Enéïde, VI, 129-130 .

5 Allusion à Victor Riqueti, marquis de Mirabeau, auteur de L'Ami des hommes ou Traité de la population, 1756-1758, et de la Théorie de l'impôt, 1760 . Voir : https://fr.wikisource.org/wiki/Livre:Mirabeau_-_L%E2%80%99Ami_des_hommes,_ou_Trait%C3%A9_de_la_population,_1759,_t1.djvu

et : https://books.google.fr/books?id=lXxIAAAAYAAJ&printsec=frontcover&hl=fr&source=gbs_ge_summary_r&cad=0#v=onepage&q&f=false

6 La première pièce de Holberg, intitulée en danois Den Politiske Kandestöber, 1722 . Voir : https://fr.wikisource.org/wiki/Page:Revue_des_Deux_Mondes_-_1832_-_tome_7.djvu/55

7 Première fois que Calas est nommé dans la correspondance .

 

Écrire un commentaire