Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/07/2017

il ne sera que son maître d'hôtel : c'est là tout le nœud et tout le dénouement

... Résultat de recherche d'images pour "il ne sera que son maître d'hôtel  humour"

Mode de pensée du Sénat qui décide (enfin) après mûre réflexion , après le parlement, qu'il n'est plus question d'employer un proche en temps qu'assistant(e) parlementaire

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2017/07/13/97001-201707...

 Du coup, ça serait pas mal si Trump appliquait cette consigne à son fils aîné et à son gendre qui, à l'égal du nouveau président, ne sont pas au dessus de tout soupçon .

 

 

« A François de Vosges

Aux Délices 18 auguste [1762] 1

J'ai toujours, monsieur, de nouveaux remerciements à vous faire des trois dessins que vous avez eu la bonté de m'envoyer dans votre dernier paquet . Deux sont entre les mains de MM. Cramer, qui les enverront à leurs graveurs . Le troisième est la ceinture de chasteté que vous mettez à cette Pulchérie . Je trouve cette idée allégorique très pittoresque . D'ailleurs c'est tout ce que fournit le sujet de cette pièce . Pulchérie déclare à son vieux Martian qu'il ne couchera point avec elle, et qu'il ne sera que son maître d'hôtel : c'est là tout le nœud et tout le dénouement .

Plus les dernière pièces de Corneille sont indignes de lui, plus on doit vous savoir gré de les embellir par vos dessins .

Vous trouverez ci-joint le dessin de l'estampe de Pulchérie, que vous comptez mettre dans la forme ordinaire . Je ne sais pas trop ce que signifie la personne enchaînée, mais je m'en rapporte à vous sur les attitudes que vous donnerez aux figures, comme sur tout le reste .

J'ai l'honneur d'être bien véritablement, monsieur,

Votre très humble et très obéissant serviteur

Voltaire . »

1 Une copie du XIXè siècle suggère 1761 pour date, suivie jusqu'à Moland qui rectifie ; on a ici la version de l'édition Clogenson .

Écrire un commentaire