Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/12/2017

Le sacrement du baptême est peu de chose en comparaison de celui du mariage

... Et à mes yeux, ils sont tous deux également surévalués, comme tous les prétendus sacrements de toutes les religions, sacré nom d'une pipe !

 Image associée

Pas de sacrement hindouiste , mais des momeries débiles : pas prêt à me convertir, je vous l'assure !

 

 

« A Charles-Augustin Ferriol, comte d'Argental

et à

Jeanne-Grâce Bosc du Bouchet, comtesse d'Argental

On n’a eu la lettre, pour père et mère, qu’après avoir fermé le gros paquet, mes anges auront donc toute l’endosse, personne ne sait ici où demeure le cousin, issu de germain, des Horaces et de Cinna. Mes anges ont du crédit ; ils protègent Marie, et ils feront trouver père et mère ; ils remettront entre les mains de nos anges l’extrait baptistaire demandé, supposé qu’il y en ait un , s’il n’y en a point, nous nous en passerons très bien. Le sacrement du baptême est peu de chose en comparaison de celui du mariage1»

1 La fin de la lettre a été arrachée et le texte fait défaut ; pour le passage présent, voir lettre du même jour aux mêmes : http://voltaireathome.hautetfort.com/archive/2017/12/17/n-b-qu-on-pourrait-confier-cet-argent-a-la-mere-qui-le-ferait-durer.html

Écrire un commentaire