Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/03/2018

je présume que qui a reçu le supplément a reçu le principal

...Résultat de recherche d'images pour "qui a reçu le supplément a reçu le principal"

 

 

« A François Tronchin

Conseiller d’État

rue des Chaudronniers

à Genève

Mardi 22è mars 1763

J'apprends, mon cher monsieur, que M. le grand trésorier de la République me demande trois cents livres courant pour la muraille du grand chemin faite il y a quatre ans . Comment donc ? quid sibi vult ?1 Est-ce que cette muraille n'a pas été payée ? Certainement, ou vous, ou moi avons satisfait Mirani, puisque ce Mirani m'a demandé deux ans après un maudit supplément, et qu'il conste 2 par mes livres que ce supplément a été payé, signé Mirani .

Je n'ai point à la vérité de livre antérieur, mais je présume que qui a reçu le supplément a reçu le principal . Je présume de plus que ce principal a été payé par vous , ou par moi . S'il a été payé par vous, nous n'avons rien à faire avec la République, et monsieur votre frère 3 doit avoir alloué cet article il y a longtemps, et l'avoir passé à mon compte . Mettez-moi au fait de cette affaire, je vous en prie, et que la République ne me fasse pas saisir au corps pour crime de péculat .

Je vous embrasse très tendrement . »

1 Que veut-il ?

2 Latinisme ( constat) signifiant « il appert », « il est parent » ; voir lettre du 16 juillet 1760 à De Brosses : http://voltaireathome.hautetfort.com/archive/2016/09/11/j-ai-fait-le-bien-pour-l-amour-du-bien-meme-et-le-ciel-m-en-5846552.html

3 Jean-Robert Tronchin , banquier à Lyon .

Écrire un commentaire