Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/05/2018

C'est un assez grand point d'avoir secoué le joug de l'erreur, et de savoir bien positivement ce qui n'est pas ; on peut tranquillement ignorer alors ce qui est, et s'en tenir au plus vraisemblable

... A l'attention de tous ceux qui font office de dirigeants nationaux et internationaux, de tous poils politiques , ne vous contentez pas de secouer le joug et mettre bas l'erreur, agissez pour la contrer sans répit .

 Une des erreurs humaines : Dieu et ses créateurs/créatures : https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/pourquoi-l-...

 

 

« A François Achard Joumard Tison, marquis d'Argence

au château de Dirac

près d'Angoulême

8è mai 1763

C'est beaucoup, mon cher adepte, d'avoir ôté comme vous avez fait, toutes les mauvaises herbes qu'on avait voulu faire croitre dans votre jardin , on y sème ensuite ce qui paraît le plus convenable . C'est un assez grand point d'avoir secoué le joug de l'erreur, et de savoir bien positivement ce qui n'est pas ; on peut tranquillement ignorer alors ce qui est, et s'en tenir au plus vraisemblable, jouir doucement de la vie, et attendre la mort sans crainte .

Je suis très affligé de l'interruption de votre voyage et des raisons qui vous ont retenu . Je me serais fait un plaisir bien sensible de vous embrasser, et de raisonner avec vous de philosophie ; si vous voulez y joindre un peu de physique, je vous supplierai d'y joindre votre remède pour les bœufs malades 1. Si vous avez aussi quelque secret pour la vieillesse et pour la faiblesse, je vous prie d'en gratifier un vieillard qui vous aime de tout son cœur . »

Écrire un commentaire