Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/09/2018

il est triste que mes pauvres enfants perdent cette somme

... Alors agissons sans tarder ( on n'a que trop tardé , il faut le reconnaitre ), le plan "pauvreté" va enfin être mis en action : https://www.la-croix.com/France/Exclusion/Pauvrete-finir-...

Dans le même temps, que "affaire de gros sous", on se demande  "Droit d'auteur : Comment faire payer les GAFA ?" : http://www.liberation.fr/france/2018/09/11/droit-d-auteur...

 De ces deux actualités, laquelle sera le plus heureusement résolue ? La pauvreté, me dites-vous ? Puissiez-vous dire vrai !

 Résultat de recherche d'images pour "pauvres enfants"

 

 

 

« A Etienne-Noël Damilaville

15è septembre [1763]

Autre mémoire, mon très cher frère, je ne finis point ; mais enfin, une dîme étant un double vingtième, a quelque rapport à votre ministère .

Je commence à croire que ce caloyer dont on a tant parlé, et que je cherche, n'est point imprimé, mais s'il l'est je vous prie de me le dire .

J'avais bien prévu, quand je vis le Dictionnaire de l'Académie 1, que le libraire ferait banqueroute . La veuve Brunet a très bien justifié ma prédiction ; mais ce que je n'avais pas prévu, c'est qu'elle violerait un dépôt d'environ huit mille livres, provenant des souscriptions du Corneille ; il est triste que mes pauvres enfants perdent cette somme, mais je me consolerai si vous écr l'inf. »

1Sans doute la quatrième édition, 1762, que V* a dans sa bibliothèque ; cette édition est publiée par la « V[eu]ve de B. Brunet. »

Écrire un commentaire