Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/11/2018

que font les parlements ? veulent-ils faire renaître le temps de la Fronde ? ont-ils le diable au corps ?

... Posons d'abord la question à Jean Lassalle ; https://www.youtube.com/watch?v=GgdCiF6yQYU

 Résultat de recherche d'images pour "gilet jaune à l'assemblée"

Droit dans ses bottes, a-t-il tout compris ?

Et tout à propos d'infâme : [la] Superstition : https://www.youtube.com/watch?v=aoraAsnW03Q

 

 

 

« A Etienne-Noël Damilaville

1er décembre 1763 1

Mon cher frère, voici encore quelques quakres qui me sont parvenus je ne sais comment .

Comme il faut un peu s'amuser en faisant la guerre, je joins à ce paquet , un conte à dormir debout 2, que vous n'aurez peut-être pas le temps de lire, mais frère Thieriot en aura le temps après avoir fait sa méridienne, ou pour faire sa méridienne .

Il y [a] ici une lettre bien importante pour M. Mariette 3, que je recommande à la bonté de mon frère . Il y en a aussi d'autres qu'on peut mettre à la petite poste, le tout en faveur de la bonne cause , que nous devons toujours avoir devant les yeux .

Avez-vous reçu une Tolérance ? C'est un ouvrage pour les frères, et on croit que cette petite semence de moutarde produira beaucoup de fruit un jour, car vous savez que la moutarde et le royaume des cieux c'est tout un 4.

Eh bien, que font les parlements ? veulent-ils faire renaître le temps de la Fronde ? ont-ils le diable au corps ? Mais ce ne sont pas là nos affaires ; notre grande affaire est d'écr l'inf .

N.B. – Ne pourriez-vous pas faire tenir adroitement un quakre à Merlin ou à Cailleau ? Il pourrait imprimer icelui . Il est sûr qu'il faut écraser l'infâme mais sans se compromettre . »

1 Une copie de cette lettre est à Darmstadt quoiqu'il n'y en ait pas dans la collection Beaumarchais-Kehl ; mais cette copie est ajoutée au texte de la lettre du 12 novembre 1763, le tout étant daté du 23 novembre 1763 .

2 Ce conte en vers est Ce qui plait aux dames, daté de Partout, 1764, mais imprimé dès 1763 , voir par exemple la lettre du 1er janvier 1764 :  « On m'a envoyé de Paris un conte intitulé, Ce qui plait aux dames . »

3 La plupart des lettres à Mariette concernant l'affaire des dîmes n'ont pas encore fait leur apparition sur le marché des autographes .

4 Allusion à l'évangile de Matthieu, XIII, 31 ; V* montre encore sa passion à proclamer un nouvel évangile et s'opposer concrètement au Christ et aux apôtres, qu'il perçoit comme des adversaires réels et personnels . Voir publication « Voltaire et le Christ » à propos du Pot-pourri .

Écrire un commentaire