Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/12/2018

J'espère que vous verrez incessamment à Marseille, un petit Traité sur la tolérance, qui n'est pas fait pour scandaliser les honnêtes gens

... Ni pour donner des excuses aux voyous de tous ses  quartiers dont on doute qu'ils sachent lire et comprendre quoi que ce soit , hors-la-loi dont, curieusement ne parle jamais le Jean--Luc Mélenchon, qui s'en soucie comme d'une guigne, Marseille n'étant pour lui qu'une planque rentable . Ô Bonne Mère ! tu as bon dos !

 

 

« A Dominique Audibert l'aîné et Cie à Marseille

13 décembre 1763 à Ferney 1

Je n'ai, monsieur, que des grâces à vous rendre . Il est vrai que j'ai toujours été beaucoup plus occupé de ma reconnaissances envers vous que de ma petite rente sur M. de Saint-Tropez 2. Agréez mes remerciements et ceux de Mme Denis . Je me souviendrai toute ma vie que vous fûtes le premier, monsieur qui me parlâtes des Calas . Vous avez été la première origine de la justice qu'on leur a rendue, et de celle qu'on va bientôt achever de leur rendre . J'espère que vous verrez incessamment à Marseille, un petit Traité sur la tolérance, qui n'est pas fait pour scandaliser les honnêtes gens .

J'ai l'honneur d'être avec bien de l’attachement et de la reconnaissance, monsieur, votre très humble et très obéissant serviteur

Voltaire."

2 Jean-Joseph-Baptiste de Suffren, marquis de Saint-Tropez : https://gw.geneanet.org/pierfit?lang=fr&p=jean+joseph+baptiste&n=de+suffren

 

Écrire un commentaire