Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/01/2019

je doute que cette requête, présentée par l’humanité à la puissance, obtienne l’effet qu’on s’est proposé : car je ne doute pas que les ennemis de la raison ne crient très haut contre cet ouvrage

... S'agirait-il du cahier de doléances, qui faute de donner des solutions applicables immédiatement, n'est pour l'instant qu'une bête à soucis pour les maires ?

 Image associée

Marianne peut être diablement plus sexy en bonnet phrygien qu'en gilet jaune

 

 

« A Charles Pinot Duclos

6 janvier 1764

Quelque répugnance que j’aie toujours eue, monsieur, à mettre mon nom à la tête de mes ouvrages, et quoique aucune de mes dédicaces n’ait été accompagnée de la formule ordinaire d’une lettre, quoique cette formule m’ait paru toujours très peu convenable, et que j’en sois l’ennemi déclaré, cependant, puisque l’Académie veut cette pauvre formule, inconnue à tous les anciens, puisqu’elle veut mon nom, elle sera obéie 1.

Je suppose que M. Cramer vous a envoyé sous enveloppe, à l’adresse de M. Jeannel, le livre 2 que vous demandez. Je sais que plusieurs personnes considérables, dont quelques-unes sont connues de vous, en ont été assez contentes. Mais je doute que cette requête, présentée par l’humanité à la puissance, obtienne l’effet qu’on s’est proposé : car je ne doute pas que les ennemis de la raison ne crient très haut contre cet ouvrage. L’auteur, quel qu’il soit, fera plus de cas de votre suffrage qu’il ne craindra leurs clameurs. Quel homme est plus en droit que vous, monsieur, d’opposer sa voix aux cris des fléaux du genre humain ? »

1 Cependant le nom de Voltaire n'apparut pas . Voir dédicace sur les Commentaires : https://books.google.fr/books?id=jRoRAQAAMAAJ&pg=PA50...

Écrire un commentaire