Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/01/2019

Je n'ai point du tout été la dupe de tous les bruits qui ont couru sur une présentation à Versailles , et j'ai jugé que cette représentation n'aurait pas beaucoup de suite

... Also sprach un Gilet jaune bas de plafond .

- Warum ?...

- ... Weil : https://www.bfmtv.com/mediaplayer/video/emmanuel-macron-p...

 Un 21 janvier Louis XVI perd la tête, un 21 janvier Benalla perd la mémoire, un 21 janvier le président Macron prend le temps et les moyens pour redorer l'industrie française . Il a compris , lui, que pour distribuer de l'argent il faut d'abord en gagner .

 

 

« A Charles-Augustin Ferriol, comte d'Argental

et à

Jeanne-Grâce Bosc du Bouchet, comtesse d'Argental

18 janvier 1764 aux Délices

J'étais mort, comme vous savez ; la lettre de mes anges du 12 janvier, ne m'a pas tout à fait ressuscité, mais elle m'a dégourdi . Il y a eu certainement trois paquets détenus à la poste . On ne veut absolument point de livres étrangers par les courriers ; il faut subir sa destinée ; mais avec ces livres on a retenu le conte des Trois Manières, qui était adressé à M. de Courteilles, et ce qu'il y a de plus criant, de plus contraire au droit des gens, c'est que ce conte manuscrit était tout seul de sa bande, et ne faisait pas un gros volume . Le roi ne peut pas avoir donné ordre qu'on saisît mon conte, et s'il l'a lu, il en aura été amusé pour peu qu'il aime les contes .

Je soupçonne donc que ce conte est actuellement entre les mains de quelque commis de la poste qui n’y entend rien . Comment fléchir M. Jeannel ? Est-il possible que la plus grande consolation de ma vie, celle d'envoyer des contes par la poste, soit interdite aux pauvres humains ? Cela fait saigner le cœur .

Ce qui m'émerveille encore, c'est que M. Le duc de Praslin n'ait point reçu de réponse de monsieur le premier président de Dijon . Cette réponse serait-elle avec mon conte ? J'ai supplié M. le duc de Praslin de vouloir bien faire signifier ses volontés à mon avocat Mariette . Il  fera ce qu'il jugera à propos .

Mais quoi ! la conspiration des roués s'en est donc allée en fumée ? J'ai envoyé en dernier lieu un 5è acte des Roués ; il est sans doute englouti avec mon conte . La pièce des Roués me paraissait assez bien ; la conspiration allait son train ; ce 5è acte me paraissait très fortifié ; mais s'il est entre les mains de M. Jeannel, que dire ? Que faire ? M. le duc de Praslin ne pourrait-il pas me recommander à M. Jeannel comme un bon vieillard qu'il honore de sa pitié ? Je suis sûr que cela ferait un très bon effet .

Par où, comment enverrai-je une Olympie rapetassée qu'on me demande ? M. Jeannel me saisira tous mes vers .

M. Lefranc de Pompignan envoie par la poste autant de vers hébraïque qu'il veut , et moi je ne pourrai pas envoyer un quatrain ! Et mes paquets seront traités comme des étoffes des Indes !

Vous me parlez, mes divins anges, de distribution de rôles, mais auparavant il faut que la pièce soit en état, et j'enverrai le tout ensemble .

Mes anges peuvent être persuadés que je leur ai écrit toutes les postes depuis un mois, sans en manquer une, et toujours sous l'enveloppe de M. de Courteilles ; qu'ils jugent de ma douleur et de mon embarras !

On m'a mandé d’Angleterre qu'il m'était venu un gros paquet de livres pour la Gazette littéraire . Je n'entends pas plus parler de ce paquet que de mon conte ; je n'entends parler de rien ; et je reste dans la banlieue de Genève, tapi dans les neiges comme un blaireau .

Je n'ai point du tout été la dupe de tous les bruits qui ont couru sur une présentation 1 à Versailles , et j'ai jugé que cette représentation n'aurait pas beaucoup de suite .

Je me mets sous les ailes de mes anges, dans l'effusion et dans l'amertume de mon cœur.

 

N.B. – Remarquez bien que depuis un mois je n'ai reçu d'eux qu'une lettre .

Remarquez encore que j'approuve de tout mon cœur l'idée du père Corneille . Je vais écrire ou plutôt faire écrire ( car mes yeux refusent le service) à Gabriel Cramer à Genève pour qu'il s'arrange avec les distributeurs des exemplaires à Paris , pour que le père Corneille en porte à qui il voudra . Il sera sans doute très bien accueilli du roi . »

1 L'édition de Kehl a mis représentation .

Écrire un commentaire