Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/07/2019

il faut s'amuser , les eaux, les fleurs et les bouquets consolent, et les hommes ne consolent pas toujours

... Mesdames, vous êtes bien placées pour le savoir . Un petit espoir subsiste heureusement, le "pas toujours" laisse entrevoir un "consolent quelques fois" rassurant .

Composition COEUR ARDENT

 

 

 

« A Marie-Ursule de Klinglin, comtesse de Lutzelbourg

Aux Délices, 8è juin 1764

Nous ne comptions pas , madame, que Mme de Pompadour partirait avant nous . Elle a fait un rêve bien beau, mais bien court . Notre rêve n'est pas si brillant mais il est plus long et peut-être plus doux. Car quoiqu'elle eût toutes les apparences du bonheur, elle avait pourtant bien des amertumes, et la gène continuelle attachée à sa situation a pu abréger ses jours . Au reste, la vie est fort peu de chose dans quelque état qu'on se trouve, et il n'y a pas grand différence entre la plus courte et la plus longue ; nous ne sommes que des papillons dont les uns vivent deux heures, et les autres deux jours . Je suis un papillon très attaché à vous , madame . Il y a longtemps que je n'ai eu la consolation de vous écrire . Une fluxion sur les yeux qui m'a presque ôté la vue a dérangé notre commerce, mais elle n'a point été jusqu'à mon cœur . J'ai resté depuis dix ans dans ma retraite, comme vous dans la vôtre, nous sommes constants, mais je ne suis pas si sage que vous, aussi vivrez-vous plus de cent ans, et je compte n'en vivre que quatre-vingts . Vous auriez bien dû faire un joli jardin au Jar, cela est très amusant ; et il faut s'amuser , les eaux, les fleurs et les bouquets consolent, et les hommes ne consolent pas toujours .

Adieu, madame, mon cœur est à vous pour le reste de ma vie avec le plus tendre respect .

V. »

Écrire un commentaire