Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/11/2019

Lisez, je vous prie les questions proposées à qui pourra les résoudre

... Cette invitation voltairienne, je vous la transmet et recommande, elle doit faire du bien à tous ceux qui sont pétris de certitudes et imbus de leur maigre savoir .

Résultat de recherche d'images pour "questions proposées à qui pourra les résoudre"

 

 

Et un bon Cabrel* : Un samedi soir sur terre : https://www.youtube.com/watch?v=bq--KDSLS90

*pléonasme .

 

 

« A Etienne-Noël Damilaville

12è octobre 1764 1

Voici, mon cher frère, un petit mot pour frère Protagoras 2. Je ne sais si je vous ai mandé que l’article Messie, du portatif, était du premier pasteur de l’Église de Lausanne. L’original est encore entre mes mains, et on en avait envoyé une copie, il y a cinq à six ans, aux libraires de l’Encyclopédie. Ce morceau me parut assez bien fait . Vous pouvez voir si on en a fait usage . Il me semble que le même ministre, qui se nomme Polier de Bottens, en avait envoyé plusieurs autres.

L’article Apocalypse est fait par un homme d’un très grand mérite, nommé M. Abauzit ; et l’article Enfer est traduit en grande partie de M. Warburton, évêque de Glocester.

Vous voyez que l’ouvrage est incontestablement de plusieurs mains, et qu’ainsi on a très grand tort de me l’attribuer. C'est une vérité dont vous pourrez vous convaincre, en vous informant 3 de ce qu'est devenu le Messie de Polier . Plus vous verrez la vérité de vos propres yeux plus vous serez en droit de la persuader aux autres . Vous verrez surtout par le détail que je vous fais , qu'il y a dans toute l'Europe d'honnêtes gens très instruits, qui pensent et qui écrivent librement . Chacun de son coté combat le monstre de la superstition fanatique . Les uns lui mordent les oreilles, d'autres le ventre, et quelques-uns aboient de loin . Je vous invite à la curée ; mais il ne faut pas que le tonnerre tombe sur les chasseurs .

Lisez, je vous prie les questions proposées à qui pourra les résoudre 4, page 117, dans le Journal encyclopédique du 15 septembre . L'auteur a mis partout , à la vérité, le mot de bête à la place de celui d'homme ; mais on voit assez qu'il entend toujours les bêtes à deux pieds sans plumes . Il n'y a rien de plus fort que ce petit morceau ; il ne sera remarqué que par les adeptes , mais la vérité n'est pas faite pour tout le monde . Le gros du genre humain en est indigne . Quelle pitié que les philosophes ne puissent pas vivre ensemble .

J’apprends dans le moment une nouvelle que je ne veux pas croire, parce qu’elle m’afflige trop pour vous. On dit qu’on supprime tous les emplois concernant le vingtième 5. Je ne puis croire qu’on laisse inutile un homme de votre mérite. Mandez-moi, je vous prie, ce qui en est, et comptez, mon cher frère, que je m’intéresse plus encore à votre bien-être qu’à écr. l’inf »

1 L'édition de Kehl pour une fois imprime la lettre presque comme écrite par V*, avec une variante : note 3.

3 La copie Beaumarchais-Kehl et les éditions donnent, au lieu de ce début de phrase : On m'a véritablement alarmé sur cet ouvrage, ainsi ne soyez point étonné de la fréquence de mes lettres . Informez vous, ce qui rappelle la lettre du 3 octobre 1764 : http://voltaireathome.hautetfort.com/archive/2019/11/23/je-suis-si-attache-a-cette-belle-entreprise-que-je-voudrais-que-tout-en-fut.html

 

4 Ces « Questions proposées à qui pourra les résoudre » sont une apologie du rationalisme, au nom de la difficulté qu'il y a à connaître l’inconnaissable . Voir : http://www.monsieurdevoltaire.com/2014/07/satire-questions-proposees.html

Écrire un commentaire