Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/01/2021

ce qui était décent alors est ridicule aujourd’hui

... Par exemple , comme le titre Le Monde : « La France prend le chemin d’une autocensure galopante des artistes et des programmateurs afin d’éviter les ennuis »

https://www.lemonde.fr/idees/article/2021/01/08/la-diversite-dans-la-culture-se-gagne-en-luttant-d-abord-contre-les-injustices-subies-par-des-createurs-des-interpretes-et-des-publics_6065581_3232.html

 

 

« A Gabriel Cramer

Si monsieur Caro avait quelque dessein de venir à Ferney aujourd'hui jeudi, nous le prions maman et moi de venir souper et coucher et non pas dîner ; nous lui en dirons la raison, et je me flatte que monsieur Caro sera pas mécontent de son vieux correcteur d'imprimerie .

 

Jeudi matin [septembre 1765]

 

N.B. -- Je vous envoie un petit avertissement qu'il me paraît très nécessaire de placer à la tête de vos Nouveaux mélanges . Je vous avoue qu'il est triste pour mon amitié et pour mon amour-propre que vous ayez commencé cette édition et que vous en ayez fait deux volumes entiers sans me consulter . Les choses seraient plus dans leur ordre, et j'aurais eu le temps de vous procurer des pièces fugitives mieux travaillées .

Je suis très affligé de la page 254 du premier volume 1.

Il y a trois lignes en italique qui étaient fort convenables pendant le procès des Calas, mais ce qui était décent alors est ridicule aujourd’hui . Je vous prie très instamment de faire mettre un carton à cette page 254 en supprimant seulement les trois lignes qui la finissent .

Je vous gronde comme éditeur, et je vous en demande pardon comme à mon ami . »

1 Effectivement publié .

Écrire un commentaire