Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/09/2021

Les deux insensés ...ont répondu, dans leurs interrogatoires, qu’ils avaient puisé leur aversion pour nos saints mystères dans les livres des encyclopédistes et de plusieurs philosophes de nos jours

... C'est ce que je sens d'avance . Pour ceux qui ont du temps à perdre, ce soir à la télé, le tête à tête Mélenchon / Zemmour, parfaitement inutile, puisque étant extrémistes tout deux, leurs idées (si on peut parler d'idées ) et leurs programmes (qui tiennent sur un ticket de métro ) qui sont au fond identiques, sont entachés de nullité . Et ce n'est pas une raison, puisque plus de 50% des Français ne croient plus en Dieu, qu'on se jette dans les bras des deux inutiles sus nommés .

CHAUNU on Twitter: "Mon #dessin publié aujourd'hui dans @ouestfrance et  @unionardennais #zemmour #melenchon #debat #presidentielle2022 #actu  #politique #dessindepresse @ZemmourEric @JLMelenchon…  https://t.co/PUdNnb9d1M"

https://twitter.com/EmmanuelChaunu/status/144093626815474...

 

 

« A Etienne-Noël Damilaville

1er juillet 1766 1

On me mande, mon cher frère, une étrange nouvelle. Les deux insensés 2, dit-on, qui ont profané une église en Picardie ont répondu, dans leur interrogatoire, qu’ils avaient puisé leur aversion pour nos saints mystères dans les livres des encyclopédistes et de plusieurs philosophes de nos jours. Cette nouvelle est sans doute fabriquée par les ennemis de la raison, de la vertu et de la religion. Qui sait mieux que vous combien tous ces philosophes ont tâché d’inspirer le plus profond respect pour les lois reçues ? Ils ne sont que des précepteurs de morale, et on les accuse de corrompre la jeunesse. On cherche à renouveler l’aventure de Socrate ; on veut rendre les Parisiens aussi injustes que les Athéniens, parce qu’on croit plus aisé de les faire ressembler aux Grecs par leurs folies que par leurs talents.

Ne pourriez-vous pas remonter à la source d’un bruit si odieux et si ridicule ? Je vous prie de mettre tous vos soins à vous en informer.

Est-il vrai qu'on va jouer la tragédie de Barnevelt ?3 Si elle est imprimée , je vous supplie de me l'envoyer .

J’ai reçu la visite d’un homme de mérite qui vous a vu quelquefois chez M. d’Olbac . Son nom est, je crois, Bergier . Il m’a paru en effet digne de vivre avec vous.

Je m'affaiblis plus que jamais, mon cher frère, mais puisque Fréron et Omer se portent bien, je dois être content .

On dit que Mlle Clairon a rendu le pain bénit, et que toute la paroisse a battu des mains.

M. le prince de Brunswic vient bientôt honorer mon désert de sa présence. Je ne sais comment je pourrai le recevoir dans l’état où je suis.

Je vous embrasse avec la plus tendre amitié. Écr. l’inf. »

1 La copie contemporaine Darmstadt B. omet les trois derniers mots et dans le quatrième paragraphe précise M. le baron d'Holbach ; l'édition de Kehl suivant la copie Beaumarchais, et les éditions suivantes ; omet le troisième paragraphe, déplace le cinquième et supprime deux fois je crois dans le quatrième .

3 Barnevelt : tragédie de Antoine-Marin Le Mierre : https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k48313w/f1.vertical

Écrire un commentaire