Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/09/2021

il n’est pas juste qu’on croie que j’ai fait imprimer mes louanges à Genève

... Ni ailleurs, d'ailleurs .

 

 

« A Jacques Lacombe , Libraire 1

Quai de Conti

à Paris

1er juillet 1766

Je fais partir, monsieur, par la diligence de Lyon, à votre adresse, les trois volumes de Mélanges de philosophie et d’histoire 2 qui sont devenus un peu rares à Paris. Cet ouvrage ayant été débité avec une permission tacite, je ne puis croire que la chambre syndicale vous refuse votre exemplaire.

J’attends tous les jours la tragédie de mon ami 3, que je ne manquerai pas aussi de vous envoyer. Il me parut, à la première lecture que j’en fis, que les remarques historiques dont cette pièce est accompagnée pourraient lui procurer un très-grand débit. Si, en attendant, vous êtes toujours dans le dessein d’imprimer les petits chapitres par ordre alphabétique, on vous fera tenir des additions. Vous observerez, s’il vous plaît, qu’il se trouve plusieurs chapitres sur la même matière . Il ne vous sera pas difficile de conformer les titres aux objets qui sont traités dans chaque chapitre, et de mettre le tout dans un ordre convenable. Je vous supplie, s’il en est temps, monsieur, de vouloir bien ôter l’annonce de Genève à la Poétique que vous avez imprimée à Paris ; vous m’avez honoré d’une préface qui est trop à mon avantage ; il n’est pas juste qu’on croie que j’ai fait imprimer mes louanges à Genève ; mais, si ce que je vous demande n’est plus praticable, rendez-moi du moins, par vous et par vos amis, la justice que je mérite. J’ai à cœur que l’on sache combien vous m’avez fait d’honneur, et qu’on ne m’accuse pas d’avoir voulu m’en faire à moi-même. Je regarderai toujours comme un honneur très-flatteur d’être imprimé par vous. Ne doutez point des sentiments d’estime, d’amitié et de reconnaissance que je vous ai voués. »

3 Octavie ou Le Triumvirat .

Écrire un commentaire