Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/05/2022

Plus la maison est grosse, plus la disette est grande

...  16H 53 . Est-ce la cas après la nomination des ministres ? Vingt-sept ! Est-ce trop ou pas assez ? Plus serait inutile , à mon gré .

https://www.capital.fr/economie-politique/nouveau-gouvern...

Que sera la résolution de la crise actuelle ?

 

 

«  A Pierre-Michel Hennin

28è janvier 1767 à Ferney

M. de Taulès faisait tenir mes lettres à M. Thomas. J’espère, mon cher amateur des arts, que vous aurez la même bonté. Il faut épargner, autant qu’on peut, les ports de lettres aux vrais gens de lettres. M. Thomas l’est, car il a les plus grands talents, et il est pauvre. Tout Paris est enchanté de son discours 1 et de son poème 2. Je vous supplie de lui faire parvenir ma lettre 3 sans qu’il lui en coûte rien. Je n’ose l’affranchir, et je ne veux pas qu’un vain compliment lui coûte de l’argent. Je vous serai très obligé de me rendre ce petit service.

Vous devriez bien, monsieur, représenter fortement à M. le duc de Choiseul l’abondance où nage Genève, et le déplorable état où le pays de Gex est réduit. Comptez que, dans ce pays de Gex, personne ne souffre plus que nous. Plus la maison est grosse, plus la disette est grande. Nous n’avons d’autre ressource que Genève pour tous les besoins de la vie ; les neiges ont bouché les chemins de la Franche-Comté, les voitures publiques n’arrivent plus de Lyon ; nous n’avons aucune provision, aucun secours. Daumart 4, paralytique depuis sept ans, ne peut avoir un emplâtre ; l’abbé Adam se meurt, et ne peut avoir ni médecin ni médecine.

Je quitterai le pays dès que je pourrai remuer, et j’irai mourir ailleurs.

Je ne vous en suis pas moins tendrement attaché.

V. »

1 De réception à l’Académie.

3 Elle manque.

Écrire un commentaire