Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/02/2017

Je m'en irais en Égypte comme le bonhomme Joseph si je n'avais pas ici famille et affaires

... Allez savoir pourquoi, en lisant ceci j'ai automatiquement pensé à ce cher François Mitterrand qui fuyait lui aussi, régulièrement le froid de sa mère patrie, pour séjourner avec  Anne Pingeot sous l'oeil de Ra . Avec lui aussi l'obligation de revenir jouir de sa présidentielle fonction . Et , contrairement à Joseph, sans avoir eu la visite des généreux donateurs, les rois mages .

 Afficher l'image d'origine

 

 

« A Cosimo Alessandro Collini secrétaire

intime de Son Altesse Électorale Mgr

l’Électeur palatin

à Manheim

Aux Délices 12 février [1762] 1

Mon cher Collini avez-vous autant de vent et de neige que nous en avons ici ? Plus je vis moins je m'accoutume à ces maudits climats septentrionaux . Je m'en irais en Égypte comme le bonhomme Joseph si je n'avais pas ici famille et affaires .

J'ai envoyé à Son Altesse Électorale une tragédie que j'ai faite en six jours pour la rareté du fait ; mais je la supplie de la jeter dans le feu . Je l'ai corrigée avec le plus grand soin, et je la crois à présent moins indigne de lui être présentée .

Algarotti et Goldoni me flattent qu'ils seront à Ferney au printemps . Je voudrais bien que vous pussiez y être aussi . Je vous embrasse de tout mon cœur .

V. »

1 Collini a porté sur le manuscrit la date et un bref résumé de la lettre .

 

Écrire un commentaire