Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/02/2017

Mon cher et grand acteur, est-il vrai que nous aurons le bonheur de vous voir devers Pâques ?

... Une semaine avant le premier tour, mon cher tribun Mélenchon, aurez-vous encore le goût de la victoire ou la première amertume de mésalliances ?

 Résultat de recherche d'images pour "mélenchon actualité humour"

Air guitar ! and the winner is .... JEAN-LUC !!!

 

 

« A Henri-Louis Lekain

A Ferney, 2 mars [1762] 1

Mon cher et grand acteur, est-il vrai que nous aurons le bonheur de vous voir devers Pâques ? Nous communierons ensemble , et nous prendrons des mesures pour faire de Zulime, de Cassandre, etc., quelque chose qui puisse vous être agréable et utile . J'interromps une répétition pour vous dire que notre troupe, et surtout Mme Denis et moi, nous vous faisons les plus tendres et les plus sincères compliments .

V. »

1 Mme Denis avait écrit le 28 février 1762 à Lekain en précisant : « Je demande à M. le duc d'Aumont un congé pour vous de huit jours . C’est-à-dire que vous devrez être à Paris le 19 lendemain du dimanche de la Quasimodo, et je demande votre congé jusqu'au lundi suivant qui sera le 26 avril . […] Nous jouerions Sémiramis, Tancrède, Gengis khan et Cassandre . Je vous annonce que mon oncle ne vous donnera point Cassandre, que vous ne veniez le chercher . Il y est très résolu . De plus mon oncle a d'autres ouvrages singuliers pour lesquels il veut absolument vous parler . En un mot, monsieur, mon oncle ne peut pas croire que l'on puisse vous refuser un congé lorsqu'il est question de le venir trouver pour des affaires qui regardent le théâtre […]. » Elle écrira à nouveau le 4 mars 1762 .

 

Écrire un commentaire