Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/03/2017

Vous êtes trop bon de vous charger des survenants . Votre bon cœur doit vous coûter cher

... Ô vous, Donald Trump, admirable représentant de la race humaine, que vous êtes beau, que vous me semblez bon, si votre programme est égal à votre langage, vous êtes le ...., -pardon, je cherche le mot exact-,... le plus beau furoncle du monde occidental (pour les autres parties du monde, chacune garde son pourri préféré ) .

Me trompè-je ?

Non !

 

 

 

 

 

« A Gabriel Cramer

[avril-mai 1762] 1

Caro Gabrielé saura que M. Crawford 2 va à Paris, qu'il serait bon de lui donner trois ou quatre des dernières annonces de l'édition de Corneille, afin qu'il nous attrape des souscriptions anglaises .

Plus, il est bon que ses correspondants écrivent une lettre circulaire à tous les souscripteurs .

Plus que deviennent les dessins dont on doit faire des estampes à Lyon ?

Mais surtout quand embrasserons-nous caro Gabrielé ?

V. 3

J'ai reçu la lettre de ce grand seigneur qui demande assez noblement 50 louis . Je ne peux répondre parce que je suis très malade . Je donnerai trois louis parce que ce monsieur est connu de vous . Je vous prie de lui dire que je suis dans mon lit et que je n'écris à personne . Vous êtes trop bon de vous charger des survenants . Votre bon cœur doit vous coûter cher . »

1L'édition Gagnebin place cette lettre en mai-juin, ce qui paraît un peu tardif .

3 Fin de la première page, V* a ajouté tsvp .

 

Écrire un commentaire