Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/04/2017

Cela est si intéressant pour mille particuliers menacés d’une ruine entière, que vous pardonnerez, à moi particulier, de vous parler de mes espérances et de ma joie

... Bref résumé, optimiste, j'ose l'espérer véritable, au résultat du premier tour de notre présidentielle . Un jeune président, ça nous changera , M. Macron on compte sur vous .

Hourrah !

Marine - chef du "premier parti de France" (sic) va encore se faire rembarrer , ou alors je me fais moine ! Je la verrai bien "première partie de France par le premier avion ".

Résultat de recherche d'images pour "macron 1er marine 2ème humour"

Fête à confirmer ... et comme le dit si bien la SNCF : "Ne descendez pas En Marche "

 

 

«A Charles-Augustin Ferriol, comte d'Argental

et à

Jeanne-Grâce Bosc du Bouchet, comtesse d'Argental

7 juin [1762] 1

Mes divins anges, vous ne me disiez pas que M. le chevalier de Solare 2 négociait la paix avec l’Angleterre . Cela est si intéressant pour mille particuliers menacés d’une ruine entière, que vous pardonnerez, à moi particulier, de vous parler de mes espérances et de ma joie.

J'ai eu la hardiesse d'écrire à messieurs des postes . Je leur ai remontré qu'ils m’avaient permis d'envoyer des paquets à l'Académie par telle voie, et sous telle enveloppe qu'il me plairait . Je leur demande compte de ce qui 3 vous en a coûté . Cette vexation me tient au cœur .

M. le comte de Choiseul ne sera-t-il point curieux de savoir de M. de Saint-Florentin 4 la vérité touchant l’horrible aventure des Calas, supposé que M. de Saint-Florentin en soit instruit ? Peut-être ne sait-il pas quel effet cela produit dans l’Europe.

Permettez-vous que mademoiselle Corneille prenne la liberté de vous adresser cette lettre ? M. le comte de La Tour-du-Pin 5 a pris l’occasion de la mort de son père pour écrire enfin à mademoiselle Corneille, conjointement avec l’abbé de La Tour-du-Pin. Ils la félicitent, ils l’approuvent d’être chez moi ; ils me remercient ; ils lui témoignent beaucoup d’amitié. Elle leur répond comme elle le doit ; mais elle ne sait point la demeure de M. de La Tour-du-Pin. On s’adresse à mes anges dans tous ses embarras.

La petite poste est d’une commodité extrême pour ces envois.

Je vous demande pardon des extrêmes libertés que nous prenons.

Il est clair qu’on n’a pas voulu souffrir à la tête des hôpitaux des hommes vertueux. M. de Fontanieu 6 veut donc qu’on pille les vivants, les mourants, et les morts.

Lekain nous a enfin écrit, et j’ai répondu 7.

On me paraît très irrité contre Jean-Jacques au sujet de son roman d'éducation que je n'ai point lu .

Mille tendres respects . »

1 L'édition de Kehl est incomplète . Le manuscrit original est daté de la main de Voltaire à la tête de la troisième page ; l'année a été ajoutée par d'Argental . Le 2è paragraphe et la fin à partir de On me paraît […] biffés sur la copie Beaumarchais manquent dans les éditions .

2 Roberto Ignazio Solaro di Breglio, ambassadeur de Sardaigne à Paris ; voir lettre du 18 octobre 1739 qui lui était probablement adressée : http://www.monsieurdevoltaire.com/article-correspondance-annee-1739-partie-12-111857900.html

3 Sic pour qu'il . La confusion qui repose sur la prononciation est courante à l'époque .

4 Voir lettre du 5 juin 1762 aux d'Argental : http://voltaireathome.hautetfort.com/archive/2017/04/22/1-5935608.html

5 Son père avait effectivement demandé une lettre de cachet pour enlever à V* la garde de Marie Corneille .

6 Probablement Gaspard-Moïse de Fontanieu qui mourut en 1767 .

 

Écrire un commentaire