Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/04/2017

Leur procédé avec un homme tel que lui me fait de la peine

... Ô oui, que j'ai de la peine pour M. Joseph Kabila qui risque, ô désespoir , d'être chassé du pouvoir par son peuple à la demande de M. Félix Tshisekedi . Pleurons et compatissons , comme nous pleurons à la défaite de M. Cheminade ! Notre élection présidentielle n'offrant plus guère de suspense, tournons-nous enfin vers de plus grands problèmes, la République Démocratique du Congo c'est quelque chose et l'Afrique ce n'est pas rien pour notre avenir . La chute d'un dictateur/voleur qui se fait attendre est bien faite pour nous instruire, non ? N'avons-nous pas une candidate qui fait fi des lois , premier pas vers d'autres dérapages néfastes pour la nation ?

http://www.mediacongo.net/article-actualite-25899.html

NDLR - James comme bien d'autres de ses concitoyens ne connait pas grand chose des affaires africaines, il sait juste que des guerres sordides y ont cours, depuis des années et qu'il ne faut pas trop en vouloir à ceux qui fuient et tentent de se réfugier chez nous .

Toujours est-il que l'Afrique en sait plus sur nous que nous sur elle (oh , par contre, -avec mes plates excuses,- nous sommes incollables sur la faune, la flore, la géographie mais incapables dans le même temps de dire les progrès de tous ordres accomplis là-bas ). 

 Résultat de recherche d'images pour "laurent désiré kabila dictateur humour"

 

 

 

« A Etienne-Noël Damilaville

7 juin [1762]

Mon cher frère sait que je lui ai envoyé pendant six mois des paquets concernant Corneille pour l’Académie française. Je crois que messieurs les fermiers des postes n’ont point désapprouvé ce petit commerce ; mais je n’ai pas été si heureux dans ma correspondance avec M. d’Argental, à qui j’envoyais des paquets pour le secrétaire perpétuel de l’Académie sous l’enveloppe de M. de Courteilles. Ils ont décacheté l’enveloppe en dernier lieu, et fait payer à M. d’Argental des sommes assez considérables. Cela m’inquiète, et je crains qu’il ne soit arrivé quelque malheur à mes derniers paquets envoyés à mon cher frère. Le dernier le 5 juin, et contenait deux exemplaires d'Étrépigny et de But 1.

Voilà deux petits avertissements qu’il faudrait faire mettre dans les Petites affiches 2 et dans le Mercure 3. Mon cher frère verra que les malades ne perdent pas toujours leur temps.

Du reste, j’écris à messieurs des postes pour les prier de recevoir de moi l’argent qu’ils lui ont fait payer et de le lui rendre. Leur procédé avec un homme tel que lui me fait de la peine.

Je suppose frère Thieriot parti ; il doit descendre chez M. Camp, associé de M. Tronchin, à Lyon, qui aura soin de son voyage. »

 

Écrire un commentaire