Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31/01/2018

nous sommes tous dans la souffrance . La mienne redouble quand je vois ce rapport si attendu se différer tous les jours

... Mais enfin, si je veux rester dans les choses les plus sérieuses [sic] qui passionnent et angoissent/amusent/indiffèrent le monde, Fesse Bouc va être jugé pour un acte de censure, parfaitement imbécile quand on voit ce qu'il laisse publier comme monstruosités et débilités à chaque seconde ; voir :  http://www.lefigaro.fr/culture/2018/01/30/03004-20180130A...

 Origin-of-the-World.jpg

 

 

« A Philippe Debrus

[vers le 25 février 1763] 1

Mes yeux et ma personne vont fort mal, mon cher monsieur, Mme Denis est malade, nous sommes tous dans la souffrance . La mienne redouble quand je vois ce rapport si attendu se différer tous les jours ; et j'avoue que j'aurais de vives alarmes si je n’étais rassuré par la lettre de M. de Crosne .

Si vous faites venir la servante de Lyon, je vous prie, monsieur , de vouloir bien lui faire toucher quatre louis d'or à Lyon pour l'aider dans son voyage ; M. Cathala vous les remboursera à votre ordre .

Je me suis chargé, comme vous savez, d'un petit honoraire pour M. Mariette ; les deux autres avocats ne veulent rien, je leur ferai présent de quelques livres à leur usage .

Il sera bien difficile de placer Louis 2; il me paraît qu'il n'a pas joué un beau rôle dans toute cette cruelle affaire . Il devait venir à Paris à pied au secours de sa mère .

Je voudrais que vous eussiez la bonté de demander à M. Dumas s'il connait M. le marquis de Gouvernet . Vous savez peut-être qu'il a le malheur d'être huguenot, mais il pourrait nous être fort utile ; il y a de fort honnêtes gens dans cette secte diabolique . »

1 On trouve une datation vers le 20 mars 1763 ; l'édition Lettres inédites place la lettre en mars-avril 1763 . le « rapport »attendu doit être celui du 1er mars, et la référence à la lettre de de Crosne confirme la date proposée (voir lettre du 22 février 1763 à Debrus : http://voltaireathome.hautetfort.com/archive/2018/01/25/dans-quel-siecle-abominable-vivons-nous-si-on-a-raison-de-so-6020522.html

2 Louis Calas , converti au catholicisme et affilié à la confrérie des Pénitents blancs .

Écrire un commentaire