Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/02/2018

il pourra naître un grand bien de l'horrible mal qu'il s'est commis

... mais vraiment, cet espoir est irréaliste quand il s'agit de la Syrie et l'innommable

Bachar el-Assad, tueur patenté, soutenu par Poutine ; belle paire qui confirme que le pire a de l'avenir .

 

 

« A Philippe Debrus

Je peux vous assurer, monsieur, que M. Dumas et Mme Calas n'ont qu'à se tenir tranquilles , Dieu bénira la générosité de l'un, et l'innocence de l'autre . On songe à eux plus qu'ils ne pensent, et je vous répète ce que je vous ai dit depuis six mois, qu'il pourra naître un grand bien de l'horrible mal qu'il s'est commis . Je vous renouvelle mes tendres compliments, aussi bien qu'à M. Dumas, à Mme Calas, et à mesdemoiselles ses filles .

A-t-on donné ma lettre à M. le marquis de Gouvernet ? Que votre feu languedochien vous conserve la vie au milieu des neiges . Ce temps-ci me rend bien malade .

14 mars [1763]. »

Écrire un commentaire