Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31/03/2018

bonnet sale ou sale bonnet, c’est la même chose

... C'est ce que portent François de Rugy et Gérard Larcher à ce jour , après la réunion élyséenne d'hier, où ils étaient tenus de réfléchir (ce qui est beaucoup leur demander ) et se décider (encore plus difficile ) pour une réduction du nombre de parlementaires de trente pour cent . De toutes façons, quand on voit le taux de présence aux séances de l'Assemblée, 30% d'absents seulement serait remarquable . Dur dur, pour des politicards professionnels de vivre un plan social qu'ils voient habituellement appliqué au vulgum pecus , mais il est impératif de renvoyer un bon nombre de ces députés improductifs qui nous reviennent si cher à nous tax payers .

 Résultat de recherche d'images pour "séance à l'assemblée nationale humour"

En attendant le retour des cloches ...

 

«  Charles-Augustin Ferriol ,comte d'Argental

et à

Jeanne-Grâce Bosc du Bouchet, comtesse d'Argental

Veille de Pâques [2 avril 1763] aux Délices 1

Mes yeux permettent à ma main d’écrire. Mes anges, vous êtes bien tutélaires, et vous n’êtes pas oisifs. Le père Mabillon 2 n’a jamais tant fait de recherches que vous daignez m’en envoyer. Il y a surtout un Corneille, vinaigrier, dans le treizième siècle, qui est un point d’érudition assez rare. N’est-ce point ce vinaigrier-là qui a fait Suréna et Pulchérie ?

Il est vrai, mes anges, que je me plains quelquefois du temps que ces dernières pièces me font perdre. Figurez-vous la mine que fait un pauvre homme qui a été presque aveugle tout l’hiver, et qui était forcé de lire Attila imprimé menu. Ma mauvaise humeur n’empêche pas que je ne rende à notre père Pierre toute la justice qui lui est due ; et si je révèle la turpitude de notre père, c’est en adorant ce qu’il a de bon.

Adélaïde du Guesclin, ou le Duc de Foix, bonnet sale ou sale bonnet, c’est la même chose . C’est-à-dire que ces deux pièces sont également médiocres, à cela près que le bonnet sale d’Adélaïde est encore plus sale que celui du Duc de Foix. Puisque me voilà sur l’article du tripot, je vous avouerai que j’ai du faible pour le Droit du Seigneur, et que l’ouvrage me paraît neuf et piquant. J’ai peut-être tort .

Je sens encore entrailles de père pour Olympie. Croyez-moi, cela fait un beau spectacle. Je compte les yeux pour quelque chose. Une petite fille tendre, naïve, avec un petit grain de noblesse et de fermeté, est plus mon affaire pour Olympie qu’une héroïne fière, vigoureuse, connaissant toutes les finesses de l’art, et ayant l’air d’avoir rôti le balai. Olympie ressemble plus à Zaïre qu’à Cornélie.

Passons à la prose, mes anges. Je mets à l’ombre de vos ailes ce tome  du czar Pierre 3. Lisez les chapitres sur la religion et sur la mort d’Alexis.

M. le duc de Praslin a-t-il le temps de lire ? Mais à Genève on est un mois à relier un livre .

Il y a une autre prose plus intéressante, c’est celle des derniers chapitres de l’Histoire générale 4. J’estime qu’il faut absolument que ni M. de Malesherbes ni personne n’en permettent l’entrée en France avant que mes anges et leurs amis aient donné leur approbation, et qu’ils aient indiqué ce qui pourrait trop déplaire. On sait bien qu’il faut dire la vérité, mais les vérités contemporaines exigent quelque discrétion.

Mes anges, nous baisons tous le bout de vos ailes.»

1Manuscrit olographe sur lequel la date est complétée par une main contemporaine ; l'édition de Kehl, et les suivantes omettent le sixième paragraphe .

3 Seconde partie de l'Histoire de la Russie sous Pierre le Grand .

4 Ces chapitres appartiennent aujourd'hui au Précis du Siècle de Louis XV .

Écrire un commentaire