Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/05/2018

Le premier service est, ce me semble, d’ôter l’ivraie et les chardons de la terre qu’on cultive

... Serait-ce le motif qui guide Marion Maréchal qui se trouve une vocation d'enseignante, de maître à penser, de modèle officiel ?

Si jamais vous voulez vous inscrire à l'ISSEP, je vous souhaite bien du plaisir, personnellement je ne suis pas sûr de me trouver bien instruit dans la PISSE : la nièce de Marine semble aussi douée que sa tante pour trouver des noms ridiculisables .  

 

 

« A Etienne-Noël Damilaville

[23 mai 1763] 1

Pour le coup, c’est au premier commis d. vmes 2 que j’écris. Je vous prie, mon cher frère, de me dire si on paie les trois vingtièmes pour l’année 1763. On me les demande pour la partie de mes terres qui n’est pas franche ; car ce que j’ai acquis pour m’arrondir est sujet aux charges de l’État. C’est peu de chose, et il est très juste de payer des taxes nécessaires ; mais on devait donc avertir dans l’édit que le 3è vingtième supprimé se paierait cette année.

A présent, mon cher frère, je parle aux philosophes . Le cœur me saigne toujours de les voir dispersés et peu unis . Ils ne font pas tout le bien qu’ils pourraient faire . Ils pourraient, s’ils s’entendaient, faire triompher la raison. Le premier service est, ce me semble, d’ôter l’ivraie et les chardons de la terre qu’on cultive, et c’est à quoi le Jean Meslier me paraît bien propre. Ce bon homme, qui ne prétend à rien, et qui avertit les hommes en mourant, est un merveilleux apôtre. Ne puis-je vous envoyer quelques Meslier par M. de Courteilles, dont les paquets ne sont jamais ouverts ?

On dit que la Mort de Socrate est froide 3. Je m’y attendais, mais j’en suis bien fâché. La philosophie n’est pas faite pour le théâtre, à moins qu’un intérêt très grand et des passions très vives ne soutiennent la pièce.

Que fait Thieriot ? que font tous les frères ?

Écrasez l'infâme . 

Faites-moi l’amitié, je vous prie, de faire parvenir l’incluse à M. Marmontel. »

1 L'édition Lettres inédites date , justement, la lettre de fin mai 1763 . On peut préciser grâce à la mention de l' « incluse » à Marmontel . Il est vrai qu'il y a une autre lettre à Damilaville du même jour, mais la difficulté n'est pas dirimante car V* écrit alors très souvent à Damilaville ; et en outre il a une raison particulière d'écrire cette seconde lettre .

2 Des vingtièmes .

Écrire un commentaire