Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/07/2018

Ne m'épargnez point, vous ne me trouverez jamais négligent quand il s'agira de vous servir

... Ou plus exactement : « S’ils cherchent un responsable, le seul responsable, c’est moi et moi seul. » déclare Emmanuel Macron à propos de "l'affaire Benalla" . C'est dit . Qu'on s'en souvienne . 

 On ne dira jamais assez combien il est dangereux pour un chef d'Etat de donner un petit pouvoir à un médiocre ; s'il avait fait son service militaire, il aurait su qu'il n'y a rien de pire qu'un sous-fifre qui pète plus haut que son cul sous prétexte qu'il a une mini-ficelle sur la manche, se prétend indispensable et joue à la mouche du coche . Trop tard, le mal est fait .

 Image associée

Un peu de théâtre , ça peut donner le change

 

 

« A Charles-Manoël de Végobre, Avocat

à Genève

8è auguste [1763] à Ferney

Monsieur,

J'ai sur-le-champ exécuté vos ordres, j'ai écrit à M. Dubois une lettre pressante accompagnée d'un mémoire . Ne m'épargnez point, vous ne me trouverez jamais négligent quand il s'agira de vous servir .

N'avez-vous pas reçu un petit mot de moi, par lequel je vous supplie de me dire s'il est vrai que le parlement de Toulouse ait l'absurdité d'admettre des quarts et des huitièmes de preuve ?

J'ai l'honneur d'être sans quarts ni huitièmes, mais entièrement, monsieur, votre très humble et très obéissant serviteur

V. »

Écrire un commentaire