Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31/10/2018

j'admire son établissement mais je n'ai pas osé lui demander d'en être

... Être de l'Académie ? Académie française ? Oui, dans une autre vie, peut-être . Fréquenter quotidiennement Voltaire, ex-occupant du fauteuil 33, suffit à mon plaisir qui ne dépend de personne , et je m'y tiens .

Quant à l'Académie française du Chocolat et de la Confiserie, mes talents de confiturier, réels, et ceux de chocolatier, absents, m'autorisent encore moins d'y postuler . Je me contente donc d'être client de ces  aimables académiciens flatteurs de papilles .

180221 quadriLogoAcadémie avecencadrement

http://urbain.alain.free.fr/AcademieChocolat/index.html

 Qu'il me soit permis, au passage, de faire savoir que Patrick Roger, chocolatier passionnant et sculpteur passionné-génial, recrute ; jeunes gens, gentes dames je pense que ça vaut le coup : https://www.patrickroger.com/fr/recrutement

 Résultat de recherche d'images pour "patrick roger"

Admirable !

 

 

« A Cosimo Alessandro Collini, Secrétaire intime

et historiographe de S.A. E.

à Manheim

7è novembre 1763 à Ferney

Mon cher ami, je suis actuellement très affligé des yeux . On n'a pas soixante et dix ans impunément dans un pays de montagnes . L’honneur dont vous me dites que Son Altesse pourrait me gratifier 1, serait une grande consolation pour moi dans ma chétive vieillesse ; je serais plus flatté du titre de votre confrère que d'aucun autre . Je vous supplie de présenter mon profond respect et ma reconnaissance à Mgr l’Électeur . Je lui ai écrit pour lui dire combien j'admire son établissement mais je n'ai pas osé lui demander d'en être .

L'édition de Pierre Corneille, dont j'ai été obligé de corriger toutes les épreuves pendant deux années, m'a retenu indispensablement à Ferney et aux Délices . Ce travail assidu, qui n'a pas été le seul, n'a pas peu contribué à la fluxion horrible que j'ai sur les yeux . Mon cher ami, quoi qu'en dise Cicéron De senectute 2, la fin de la vie est toujours un peu triste . Je vous embrasse de tout mon cœur .

V. »

2 Le traité ainsi nommé, De la vieillesse : http://remacle.org/bloodwolf/philosophes/Ciceron/senectute.htm

Écrire un commentaire