Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/11/2018

Pardonnez, je vous prie , mon importunité au zèle et à la tendre amitié qui m’attachent à vous pour le reste de ma vie

... Eh non, ce n'est pas une déclaration du Jean-Luc Mélenchon à Emmanuel Macron, le torchon brûle toujours entre eux, et l'incompréhension du premier ne doit franchement guère émouvoir le second qui a d'autres chats à fouetter (pardon Gros Minets ) .

Petit exemple de la prose vindicative de l'insoumis à la vérité ( un tweet à la Donald Trump ) : https://www.lejdd.fr/Politique/prix-des-carburants-jean-l...

 Résultat de recherche d'images pour "caricature mélenchon"

Apprenons-lui le caniveau !

 

 

« A Jean-François Marmontel, de

l'Académie française

à Paris

4è décembre 1763

Je vous ai écrit, mon cher confrère, par M. Damilaville, et vous avez dû recevoir un petit paquet . Je vous prie de ne point parler de tout cela . Vous devez être assez occupé de votre réception. Mais, puisque M. Thomas s’est abstenu de concourir avec vous je vous recommande, et je vous supplie très instamment de dire très hautement que vous en avez l’obligation à M. le duc de Praslin, et de lui faire présenter vos remerciements soit par M. Thomas, soit par quelque autre personne qui l’approche . Vous pourriez même lui demander la permission de venir le remercier. Je ne vous parle pas ainsi sans de fortes raisons.

J’ajoute encore que vous ne feriez pas mal de faire dire un mot à M. et Mme d’Argental, soit par M de Mairan, soit par quelque autre personne de sa société. Pardonnez, je vous prie , mon importunité au zèle et à 1 la tendre amitié qui m’attachent à vous pour le reste de ma vie. Je remercie Mme de Geoffrin de vous avoir servi comme vous méritez de l’être . Madame Denis, qui s’intéresse à vous autant que moi, me charge encore de vous faire part de sa joie.

V. »

1 Mot ajouté par V* au-dessus de la ligne .

Écrire un commentaire