Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/12/2018

jugez combien nous sommes flattés de l'honneur que vous nous avez fait

... diront en fin de journée les Gilets jaunes marseillais à Mélenchon, qui , indésirable sur les Champs-Elysées, se replie, la queue entre les jambes et la bave au menton, dans la seconde ville de France . 

... reprendront en choeur les Gilets jaunes de Tulle à Hollande , qui, inutile à tous, joue les mouches du coche .

Ces deux zozos , que font-ils pour que leurs concitoyens n'aient plus l'obligation d'avoir recours aux Restos du coeur ? Rien ! Qu'ils aillent au diable !

 

 

« A Antoine Legat de Furcy

Le suffrage de Mme Denis, monsieur, doit être plus précieux que le mien . Souffrez pourtant que je joigne mes remerciements à son approbation 1 . Vous faites parvenir le bon goût et le plaisir jusqu’au pied des Alpes . Nous ne nous attendions pas qu'un homme qui réussit à la cour daignât songer à nos déserts ; jugez combien nous sommes flattés de l'honneur que vous nous avez fait . Recevez, monsieur, les sensibles remerciements de votre très humble et très obéissant serviteur

Voltaire

gentilhomme ordinaire du roi .

Au château de Ferney en Bourgogne

par Genève, 7 décembre 1763. 2»

1 Legat de Furcy a envoyé à V* ses Soirées de Choisy-le-Roi, 1763, recueil de chansons et musique . Voir : https://data.bnf.fr/14983185/antoine_legat_de_furcy/

et : https://imslp.org/wiki/Category:L%C3%A9gat_de_Furcy,_Antoine

et : http://worldcat.org/identities/viaf-309642880/

2D'après l'édition « Lettre de M. de Voltaire à M. Legat de Furcy, qui lui avait envoyé son recueil des Soirées », Mercure de France, Janvier 1764 . Le fait qu'un billet aussi insignifiant ait paru dans les Mercure de France montre à quel point est arrivée la renommée de V*, et ce que vaut un mot de compliment émanant de lui .

Écrire un commentaire