Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/11/2018

quand on peut servir son prochain sans risque, on est coupable devant Dieu de se tenir les bras croisés

... Devant Dieu ou pas, même combat .

N'oublions pas de répondre favorablement aux Restos du Coeur cette fin de semaine et encore ensuite .

J'ose espérer que ceux qui alimentent si volontiers les gilets jaunes auront encore quelques sous à consacrer à ceux qui n'ont plus même les moyens de crier au secours .

 https://www.youtube.com/watch?v=diWNp9Fb5TU

 Résultat de recherche d'images pour "resto+du+coeur+2018+chansonresto+du+coeur+coluche"

 

 

 

« A Etienne-Noël Damilaville, Premier commis des

bureaux du vingtième

quai Saint-Bernard

à Paris

6è décembre 1763 1

Je croyais que vous aviez des Tolérance, mon très cher frère. Un jeune M. Turrettin de Genève s’est chargé d’un paquet pour vous, il est digne de voir les frères, quoiqu’il soit petit-fils d’un célèbre prêtre de Baal. Il est réservé, mais décidé, ainsi que sont la plupart des Genevois. Calvin commence dans nos cantons à n’avoir pas plus de crédit que le Pape ; le bon grain lève de tous côtés, malgré l’abominable ivraie qui couvre nos campagnes depuis si longtemps.

Vous avez sans doute vu la petite Lettre du Quakre. Je connaissais depuis longtemps le livre attribué à Saint-Evremond 2. Ce n’est pas assurément son style, et Saint-Evremond d’ailleurs n’était pas assez savant pour composer un tel ouvrage. Il est de Du Marsais ; mais il est fort tronqué et détestablement imprimé. Quand trouvera-t-on quelque bonne âme qui donne une jolie édition du Meslier, du Sermon, et du Catéchisme de l’honnête Homme ?3 Ne pourrait-on pas en faire tenir, sans se compromettre, au bon Merlin ? Je ne voudrais pas qu’un de nos frères hasardât la moindre chose ; mais quand on peut servir son prochain sans risque, on est coupable devant Dieu de se tenir les bras croisés.

Il doit vous arriver une Tolérance par une autre voie que celle que je prends pour vous écrire. Je suis zélé , mais j’aime à prendre quelques petites précautions, afin de ne point donner d’ombrage à la poste par de trop gros paquets, portant le timbre de Genève. On dit que toutes les affaires financières et parlementaires vont s’arranger.

Dieu soit béni ! Et vive le roi, et Pompignan !

Ecr. l’inf. »

1 L'édition Correspondance littéraire donne une version incomplète et n'identifie pas le destinataire .

2 L'Analyse de la religion chrétienne , attribuée à Saint Evremond .. Voir lettre de 1761-1762 à Cramer : http://voltaireathome.hautetfort.com/archive/2016/12/31/rien-ne-pouvait-etre-plus-douloureux-pour-moi-que-le-contret-5892914.html

et : https://books.openedition.org/puc/10204?lang=fr

3 Bien entendu V* finit par préparer cette édition lui-même ; voir lettre du 24 novembre 1764 à François-Louis-Claude Marin : http://www.monsieurdevoltaire.com/2014/08/correspondance-annee-1764-partie-38.html

Écrire un commentaire