Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/12/2018

il est vrai que ce prêtre boit plus que toute notre maison ensemble . Il fait venir du vin de Champagne qu'il compte payer de notre dîme

... Il en est qui correspondent à cette description et notre période festive les confirment dans cette voie , croyez-moi . C'est humain . Les bergers et les rois mages se chargent du ravitaillement à la crèche pour que nos curés  fassent honneur au premier miracle de Jésus , celui de noces de Cana . A votre santé !

 Résultat de recherche d'images pour "frère jean des entommeurs"

 

 

 

« A Antoine-Jean-Gabriel Le Bault, Conseiller

au Parlement

à Dijon

28è décembre 1763 aux Délices

Monsieur,

J'ai reçu la feuillette 1, et je suppose qu'elle est de l'année passée, elle n'en vaudra que mieux . Au moins mon curé n'aura pas la dîme de cette feuillette, et nous la boirons toute sans lui à votre santé ; il est vrai que ce prêtre boit plus que toute notre maison ensemble . Il fait venir du vin de Champagne qu'il compte payer de notre dîme . Son maudit procureur nous persécute . J'ai supplié monsieur le premier président de vouloir bien ne nous point juger sitôt . Comme il y a cent ans que ce procès dure y aurait-il un si grand mal qu'il durât encore quelques mois de plus ? Pourriez-vous, monsieur, avoir la bonté de voir avec monsieur le premier président ce qu'il peut faire ? en attendant qu'il prenne les arrangements qui lui conviendront le mieux avec la cour , sur cette affaire, dans laquelle Berne et Genève interviennent .

J'ai pris la liberté d'envoyer à monsieur le premier président, et à monsieur le procureur général, un petit livre que je crois fait par un huguenot, et dont on n'a tiré que trente-six exemplaires ; j'en ai attrapé deux ; si j'en avais eu un troisième il eût été pour vous ; mais j'ai compté que monsieur le premier président ou monsieur le procureur général vous prêterait le sien .

Il me paraît que les jésuites restent à Besançon . Pour moi j'en ai un qui me dit la messe, et je me flatte que le pape m'en saura fort bon gré .

J'ai l’honneur d'être avec bien du respect, monsieur, votre très humble et très obéissant serviteur  Voltaire.

Je présente mes respects à madame Le Bault . »

 

Écrire un commentaire