Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31/12/2018

je vous réponds de mes efforts mais non pas de mes succès

... Telle pourra être la conclusion du discours de voeux présidentiels ce soir, s'il est réaliste .

A tous ceux qui estiment qu'il est plein de mépris pour  eux, Français qui prennent cette excuse pour manifester et détruire, je dis " pensez-vous être respectables quand vous incendiez , menez à la ruine et mettez au chômage des concitoyens ?".

Gilets jaunes de malheur, moutons qui se croient lions, manipulés par les syndicats et les partis d'opposition de tous bords, qui a fait imprimer pour vous tant de banderoles , affiches et tracts qui sont loin d'être gratuits? le père Noël ? Un seul voeu pour vous : rentrez chez vous , vous nous avez assez enfumés !

 Résultat de recherche d'images pour "caricature macron voeux"

Ca se tient !

 

 

« A Henri-Louis Lekain

A Ferney 30è décembre 1763

Vous verrez mon cher Guariges de France 1, par ma réponse à ces messieurs vos confrères, et à mesdames vos consœurs 2, combien j'ai été touché de l’attention qu'ils ont bien voulu avoir pour moi . Il me faut à présent autant de talent que de zèle, et c'est ce qui est fort difficile . N'allez pas croire, mon cher ami, qu’à soixante et dix ans on soit bien échauffé par les glaces du mont Jura et des Alpes . Un vieillard peut faire des contes de ma mère l'Oye, mais les tragédies en cinq actes et en vers alexandrins, demandent le feu d'un jeune homme ; je n'ai plus malheureusement, que celui de ma cheminée ; peut-être que le souffle de mes anges pourra ranimer en moi encore quelques étincelles ; je vous réponds de mes efforts mais non pas de mes succès ; je vous réponds surtout de la tendre amitié que conservera pour vous toute sa vie le vieux de la montagne

V. »

1 Le « Garrick » français .

2 Voir lettre du même jour aux comédiens français : http://voltaireathome.hautetfort.com/archive/2018/12/30/la-retraite-que-mon-etat-me-rend-absolument-necessaire.html

Noter le mot consœur, dont - on a ici peut-être le premier emploi attesté .

Écrire un commentaire