Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/01/2019

D'ailleurs, on ne risque rien en tentant cette voie

... Consulter le citoyen de base, et non plus seulement ses représentants élus, parlementaires et sénateurs . Je suis assez estomaqué d'entendre crier "Macron démission" alors que le vrai pouvoir de décision est entre les mains d'élus de base qui se défilent de toute responsabilité quand ça va mal, et qui tirent la couverture à eux quand le vent est favorable . Si un RIC peut donner des lois, à quoi serviront encore les élus ? Tenter cette voie seule ? risqué, très risqué .

 

 

« A Charles-Manoël de Végobre, Avocat

à Genève

Je ne pus répondre, monsieur, à la lettre dont vous m'honorâtes ces jours passés, j'étais au lit assez malade . J'ai vu depuis le sieur Sirven 1. Il me vient en idée de faire demander pour lui un sauf-conduit à la cour . Il échapperait par ce moyen à toutes les poursuites, il reverrait sa patrie sans danger, et il aurait le temps de faire civiliser son affaire . Je vous prie de lui en parler, et de lui demander qu'il approuve ce projet . Je ne veux rien faire sans son aveu . D'ailleurs, on ne risque rien en tentant cette voie . J'attends là-dessus vos ordres, que vous pouvez adresser chez M. Souchay.

J'ai l'honneur d'être avec les sentiments les plus vrais, monsieur, votre très humble et très obéissant serviteur

Voltaire. 

22è janvier 1764 à Ferney. 2»

2 Une mention de Manoël sur le manuscrit précise qu'il a reçu la lettre le 23 et répondu le 24 .

Écrire un commentaire