Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/01/2019

Mais il y a des temps où il ne faut pas irriter les esprits qui ne sont que trop en fermentation

... Que tous les dirigeants se le disent , en soient persuadés , et en tiennent compte

 Image associée

Et que les pantins, de leur côté, se libèrent, coupent les ficelles

 

 

« A Etienne-Noël Damilaville

22è janvier 1764 1

Vos lettres, mon cher frère, sont une grande consolation pour le quinze-vingts des Alpes . Il est certain que les inondations ont arrêté quelquefois les courriers ; mais il n'est pas moins vrai que les premières personnes de l’État n'ont pu recevoir de Tolérance par la poste . Vous savez qu'on me fait trop d'honneur en me soupçonnant d'être l'auteur de cet ouvrage . Il est au-dessus de mes forces . Un pauvre faiseur de contes n'en sait pas assez pour citer tant de pères de l’Église, avec du grec et de l'hébreu . Quel que soit l'auteur il paraît qu'il n'a que de bonnes intentions . J'ai vu des lettres des hommes les plus considérables de l'Europe, qui sont entièrement de l'avis de l'auteur, depuis le commencement jusqu'à la fin . Mais il y a des temps où il ne faut pas irriter les esprits qui ne sont que trop en fermentation . J'oserai conseiller à ceux qui s'intéressent à cet ouvrage, et qui veulent le faire débiter, d'attendre quelques semaines, et d'empêcher que la vente ne soit trop publique .

Si jamais mon cher frère peut parvenir à me faire avoir l’homélie de Christophe, je me croirai dans le chemin du salut . Voici un petit billet pour frère Thieriot . Je crains bien qu'il ne tâte aussi de la banqueroute de ce notaire 2. C'était une chose inouïe autrefois qu'un notaire pût être bon banqueroutier . Mais depuis que Mazade, Porlier, conseillers au parlement, Bernard, maître des requêtes, ont fait de belles faillites, je ne suis plus étonné de rien . Ce maître Bernard, surintendant de la maison de la reine, beau-frère du premier président de la première classe du parlement de France, et monsieur son fils l'avocat général , ont emporté à Mme Denis et à moi, environ quatre-vingts mille livres, et M. le président de Molé a toujours été si occupé des remontrances sur les finances, qu'il a toujours oublié de me faire rendre justice de monsieur son beau-frère .

Est-il vrai que M. de Laverdy a déjà fait beaucoup de retranchements dans les dépenses publiques et dans les profits de quelques particuliers ? Si cela est, il sauve quelques écus, mais il doit des millions.

Je me flatte qu'enfin l'épidémie des remontrances va cesser comme la mode des pantins 3. Mais celle de l'opéra-comique subsistera longtemps ; c'est là le génie de la nation .

J'espère que Briasson m'enverra enfin mes planches, et que nous aurons bientôt tout l'ouvrage, en dépit des ennemis de la raison . Je ne savais pas que ce malheureux Bougainville fût un de ces ennemis ; je ne le connaissais que comme un homme médiocre, fils d'un sot notaire, qui a été encore de part dans une banqueroute qu'on m'a faite .

Je ne sais aucune nouvelle du tripot de la comédie, ni des autres tripots qui se croient plus essentiels . Je serai affligé si la pièce de frère Saurin essuie un affront 4; c'est un des frères les plus persuadés ; je souhaite qu'il soit un des plus zélés . Frère Helvétius est-il à Paris ? Tâchez d'avoir quelque chose d'édifiant à me dire touchant le petit troupeau . Cultivez la vigne, mon cher frère et écr l'inf . »

1 L'édition de Kehl, suivant la copie Beaumarchais, et les éditions ultérieures, mêle des extraits de cette lettre à celle du 27 janvier 1764 : http://www.monsieurdevoltaire.com/2014/07/correspondance-annee-1764-partie-4.html

2 Un certain Deshayes qui fit une banqueroute de trois millions de francs .

3 Ce fut longtemps la mode d'en avoir un dans sa poche . Voir : https://www.france-pittoresque.com/spip.php?article761

Écrire un commentaire