Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/08/2019

Cet acte m'est absolument nécessaire pour établir des confins qu'on dispute

... Le G7-G8 au Pays Basque établira-t-il un acte pour que les grands systèmes écologiques soient un bien commun mondial que des états ne doivent pas détériorer ni détruire pour des raisons bassement pécuniaires ?

 

 

« A François Tronchin

Conseiller d’État

rue des Chaudronniers

à Genève

4è juillet [1764]

Je suis bien honteux, mon cher ami, de vous importuner pour une bagatelle aussi légère que celle des bois de Ferney . Voici la lettre de M. le ministre Sarasin 1, vous y verrez l'article qu'il a copié sur le livre du cadastre et que je vous ai envoyé ; cet article du cadastre est sous le nom de Desprost, et monsieur le commissaire général l'y trouvera sûrement . Je vous demande encore en grâce de m'en faire avoir une copie vidimée et légalisée, qui puisse faire foi en justice à Gex . Cet acte m'est absolument nécessaire pour établir des confins qu'on dispute .

S'il y avait quelque autre enseignement dans le cadastre qui pût marquer les dimensions de quelques pièces confinant aux bois du seigneur de Ferney, la grâce que je vous demande serait complète ; mais la copie que je vous demande de l'article du bois Tavel sera toujours beaucoup pour maman et pour moi . Nous vous présentons l'un et l'autre nos tendres remerciements .

Quand vous aurez ordonné qu'on embellisse la terrasse de nos Délices j'y ferai un voyage uniquement pour avoir la plaisir de vous embrasser . »

1 Cette lettre de Jean Sarasin relative à des délimitations de bois est conservée ; voir lettre du 30 juin 1764 à François Tronchin : http://voltaireathome.hautetfort.com/archive/2019/08/19/il-n-y-a-point-de-bagatelle-en-amitie-6170753.html

Écrire un commentaire