Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/10/2019

Ce qui est bien sûr, c’est que ce maraud-là ne m’enterrera pas

... Ce maraud étant le pape, porte étendard et caution suprême pour des petits peigne-culs se prétendant grands représentants du dieu unique :

https://www.lefigaro.fr/flash-actu/les-trois-religions-monotheistes-unies-pour-condamner-euthanasie-et-suicide-assiste-20191028

Image associée

Les pieds nickelés du XXIè siècle !

 

 

« A Claire-Josèphe-Hippolyte Léris de La Tude Clairon

10 septembre 1764

Votre estampe est digne de vous et de M. Van Loo, mademoiselle 1; c’est un très beau tableau qui passera à la postérité, ainsi que votre nom. La grâce que le roi vous a faite 2 montre que les arts ne sont pas entièrement abandonnés. Je me flatte que le roi ne fera pas la même grâce au curé de Saint-Sulpice. J’ai vu, dans quelques papiers publics, que ce prêtre avait fait banqueroute, et j’en ai été très édifié. Ce qui est bien sûr, c’est que ce maraud-là ne m’enterrera pas. Je souhaite que vous enterriez tous ceux de Paris, et que vous ayez autant de bons acteurs qu’il y a de curés et de vicaires. Comptez, mademoiselle, sur le véritable attachement de celui qui a l’honneur de vous écrire.

2 Louis XV fit graver le portrait de mademoiselle Clairon, que la princesse Gallitzin avait fait peindre par Van Loo, et donna la planche à l’actrice. (Georges Avenel ) . Sur le portrait par Van Loo et sur la gravure de Laurent Cars et Jacques Beauvarlet, voir Edmond de Goncourt : Mademoiselle Clairon, 1890 , voir : https://www.persee.fr/doc/cejdg_1243-8170_2010_num_1_17_1032

et : https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k1148937.texteImage

et : https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k1148937/f486.image.texteImage

et : https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k1148937/f507.image.texteImage

et : http://www.collin-estampes.fr/?idr=136&idp=5616

Écrire un commentaire