Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/11/2019

Divins anges, vous avez à étendre vos ailes sur deux hommes assez singuliers

... qui n'en font qu'un , extraordinaire : François-Marie Arouet de Voltaire , né le 21 novembre 1694 et dont on fête le 325è anniversaire ce jour .

BON ANNIVERSAIRE VOLTAIRE

Longue vie aux Voltairiens !

Divins anges protégez aussi LoveVoltaire - Mam'zelle Wagnière , qui me manque infiniment .

Je vous dédie  https://www.youtube.com/watch?v=nioKJNp8ADE

Résultat de recherche d'images pour "portrait de voltaire dali"

 

 

« A Charles-Augustin Ferriol, comte d'Argental

et à

Jeanne-Grâce Bosc du Bouchet, comtesse d'Argental

3 octobre [1764]1

Divins anges, vous avez à étendre vos ailes sur deux hommes assez singuliers ; c’est le petit ex-jésuite en vers et le petit huguenot Des Buttes en prose . Ce Des Buttes, auteur du Dictionnaire, trouve vos idées et vos conseils tout aussi bons que le jésuite, et il y défère tout aussi vite. Il m’apporta hier un gros cahier d’articles nouveaux et d’anciens articles corrigés 2. Je les ai lus, je les ai trouvés à la fois plus circonspects et plus intéressants que les anciens. C’est un travailleur qui ne laisse pas d’avoir quelque érudition orientale, et qui cependant a quelquefois dans l’esprit une plaisanterie qui ressemble à celle de votre pays. S’il n’était pas si vieux et si malade, vous pourriez en faire quelque chose.

Ce serait un grand coup d’engager frère Marin à faire imprimer les nouveaux cahiers de frère Des Buttes . Il y aurait assurément du bénéfice ; et si on n’ose pas proposer à frère Marin cette rétribution, il peut en gratifier quelque ami. Il peut surtout adoucir quelques teintes un peu trop fortes, s’il y en a , ce que je ne crois pas, car Des Buttes s’est tenu par les cordons.

Dans quelques jours on enverrait le reste de l’ouvrage . Il pourrait aisément être répandu dans Paris, avant que son diabolique prédécesseur fût connu. Tout ce que je puis dire sur ce livre, c’est qu’il n’est point de moi, et que ceux qui me l’attribuent sont des malavisés, des gens sans pitié, des Welches.

Je voudrais que mon ami le défroqué servît son ami Des Buttes, qu’il pût faire jouer le drame des Roués pour faire diversion, comme Alcibiade faisait couper la queue à son chien, pour empêcher les Athéniens de remarquer certaine frasque dont on commençait à parler.

Voici Desbuttes qui entre chez moi . Il ne me donne aucun repos. Il faut donc que je vous en donne, et que je finisse.

Le paquet du huguenot est adressé à M. le duc de Praslin.

Respect et tendresse.

N. B. – J'ai reçu deux lettres de frère Marin cachetées à vos armes ou du moins d'un cachet fort approchant . J'ai cru qu'il les avait écrites chez vous et j'en ai été bien aise .

J'apprends dans ce moment que votre ami M. Tiepolo vient de mourir . J'en suis sensiblement affligé . »

1 L'édition de Kehl, suite à la copie Beaumarchais omet les deux derniers paragraphes.

2 On a ici une précision de date intéressante sur cette première série d'additions au Dictionnaire philosophique ; voir l'édition de ce texte aux Classiques Garnier, et spécialement l'établissement du texte par R. Naves . Voir : https://voltaire-lire.msh-lse.fr/spip.php?article27

et : https://fr.wikipedia.org/wiki/Dictionnaire_philosophique

Écrire un commentaire