Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/08/2020

C’est une époque singulière dans l’histoire de l’esprit humain

... On réfléchit, on ergote, on coupe les cheveux en quatre et  on ne fait rien . Dans le même temps, et ça ne fait pas avancer le schmilblick, on se dispense de réfléchir, et on fait n'importe quoi . Est-il trop optimiste de penser qu'on va enfin trouver un modus vivendi étayé par un modus operandi viable .

Qui sait ?

 

 

« A Pierre-Jean-Baptiste Nougaret

Au château de Ferney, 20 avril [1765]

Ma déplorable santé, monsieur, ne m’a pas permis de vous remercier 1 plus tôt ; mais elle ne me rend pas moins sensible à l’honneur que vous m’avez fait. Vos vers et votre prose prouvent également vos talents et la bonté de votre cœur. On voit pour la première fois, dans l’affaire de Calas, le Parnasse réformer les arrêts des parlements, sans qu’ils puissent s’en plaindre. C’est une époque singulière dans l’histoire de l’esprit humain.

Agréez, monsieur, mes très sincères remerciements, et les sentiments d’estime avec lesquels j’ai l’honneur d’être, etc.

V. »

1 Nougaret, « auteur très fécond et très médiocre » comme dit Beuchot, vient manifestement d'envoyer à V* son Ombre de Calas le suicidé à sa famille et à son ami dans les fers, dédiée à V* : https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k1040668x.image . Il se trouve en prison pour avoir composé et diffusé de la littérature obscène .

Voir : https://data.bnf.fr/fr/12001097/pierre-jean-baptiste_nougaret/

et : https://fr.wikipedia.org/wiki/Pierre-Jean-Baptiste_Nougaret

Écrire un commentaire