Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05/08/2020

On examine l'ouvrage dans l'idée d'y trouver des choses dangereuses

... Voir , et en particulier à propos de la PMA : https://www.vie-publique.fr/loi/268659-loi-bioethique-pma

Les catho intégristes freinent des quatre fers , comme d'hab' . Je ne me prononce pas pour les autres religions qui ont sans doute elles aussi leurs visions de ce que doit être une famille selon dieu et ses prophètes .

 

 

« A Etienne-Noël Damilaville

19è avril 1765 1

Mon cher frère, je suis confondu, pétrifié ; c'est donc un secret que l'expulsion des jésuites, puisqu'il est défendu d'en parler . Point de bruit si je ne le fais est donc la devise des maîtres des actions et des pensées des hommes ? J'espère au moins qu'on ne perdra rien pour attendre, et que dans quelque temps ce charmant ouvrage paraîtra . Les Bazin de Hollande n'étaient pas encore arrivés quand M. Delahaye partit avec les Caloyer 2. Ces Caloyer m'ont paru fort augmentés, et capables de faire beaucoup de bien . Vous avez une petite liste des personnages auxquelles on peut en envoyer, et vous trouverez sans doute quelque adepte qui se chargera aisément du reste .

Les Bazin sont d'un genre tout différent . Ils ne me semblent pouvoir faire fortune qu'auprès de ceux qui connaissent un peu l'histoire ancienne . Je crois qu'ils n’essuieront pas le sort de la Destruction . L'étiquette du sac n'inspire pas la même défiance . Le nom seul de jésuite effarouche la magistrature . On examine l'ouvrage dans l'idée d'y trouver des choses dangereuses . Des fatras d’histoire donnent moins d'alarme . La destruction des Babyloniens par les Persans effarouche moins que la destruction des jésuites par les jansénistes .

L'enchanteur Merlin est très instamment prié de n'en pas faire une édition nouvelle avant de faire écouler celle d'un pauvre diable à qui j'ai donné ce petit morceau pour le tirer de la pauvreté . Je crois que l'enchanteur se tirera bien de sa secondé édition ; l'ouvrage m'a paru assez curieux et assez neuf . Je n'en ai envoyé que quelques feuilles en divers paquets à M. d'Argental, sous le couvert d'un ministre . Mandez-moi, mon cher frère, si je puis en user de même avec vous, en me servant de l'adresse de M. Gaudet 3, et en lui adressant les paquets par Lyon .

Je ne verrai Gabriel que dans quelques jours . C'est un petit voyage d'aller de Genève chez moi, l'allée et le retour prennent une journée .

Mon cher frère, je vous embrasse . Écr l'inf. »

Écrire un commentaire